Samedi 20 septembre 2014 6 20 /09 /Sep /2014 06:18

Présent à Mende (Lozère) le week-end dernier pour le championnat de France de pétanque, le club aumalois y a vécu un véritable drame avec le décès de l'un des membres de l'équipe.

Petite-une-2e.JPG--Image-JPEG--907---1702-pixels----Mozill.jpg
Participer aux championnats de France au milieu de milliers de passionnés, tous les Aumalois s’en faisaenit une joie. Et cette journée qui aurait dû être magnifique sous le soleil de Mende en Lozère a tourné au drame pour les licenciés du club d’Aumale après le décès de Giuseppe Martone, dit « Zeff », 61 ans, une heure seulement après son arrivée sur les terrains.
«Vendredi, nous sommes partis à 4 heures du matin et nous sommes arrivés sur place vers 15 h, se souvient Daniel Roche, le président du club encore sous le choc 48 heures après. Vers 16 h, Guiseppe a fait un malaise, les pompiers n’ont jamais pu le ranimer. C’est horrible ce qui se passe, c’est un très gros coup dur pour le club».
L’Aumalois est abasourdi, comme l’ensemble du club. «Guiseppe était une personne très gentille, se souvient-il. C’est la première année qu’il avait pris une licence chez nous. Avant, il jouait à Forges. Il était en retraite que depuis le 1er septembre. Ce qui nous arrive est une catastrophe».

 

Pas d’antécédent

Présent sur place, Daniel Roche a tout de suite annulé la participation de son club à ce championnat de France. Impossible pour eux de s’aligner là-même où leur camarade avait trouvé la mort. «Nous sommes repartis dès le lendemain», confirme Daniel Roche qui tente de trouver une explication à ce drame. «J’ai eu sa famille à plusieurs reprises au téléphone. Personne ne comprend ce qui lui est arrivé. Il n’avait jamais eu d’accident de ce type. Il n’avait pas d’antécédent. Pas même une alerte. Etait-il fatigué après les 800 kilomètres que nous venions de faire ? L’appréhension de participer à ce championnant avec des milliers de joueurs a-t-elle joué quelque chose ? Nous n’en savons rien. C’est vraiment très dur».
L’émotion du président est palpable. Avec les membres du club, ils réfléchissent à une action pour rendre hommage à leur coéquipiers. Un hommage lui sera rendu le lundi 22 septembre à 14 h 30.

EDUCNAUTE-INFOS présente toutes ses condoléances à la famille.

Par Educ.N@ute.Infos - Publié dans : DECES
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 19 septembre 2014 5 19 /09 /Sep /2014 22:42

Un championnat de ligue à Saint-Affrique, c'est inédit. Ici, en juin, lors du concours de Pentecôte de l'EPSA./Photo DDM, B. G.

Un championnat de ligue à Saint-Affrique, c'est inédit. Ici, en juin,

lors du concours de Pentecôte de l'EPSA./Photo DDM, B. G.

Vendredi 19, samedi 20 et dimanche 21 septembre, 228 joueurs de pétanque sont attendus à Saint-Affrique à l'occasion du championnat de Ligue Midi-Pyrénées. «Si on ajoute les accompagnateurs et les officiels, on arrive à un total de 500 personnes présentes à Saint-Affrique sur les deux jours et demi», explique Bernard Amalric, délégué du district de pétanque de Saint-Affrique. «Depuis octobre 2013, nous sommes mobilisés pour accompagner ce championnat de ligue organisé par le comité de pétanque de l'Aveyron (La Primaube était partant pour recevoir le championnat, mais n'a pas été retenu)». Une vingtaine de membres de l'Entente Pétanque saint-affricaine sont mobilisés aux côtés des services techniques et des élus de la ville pour la mise en place de 48 terrains au jardin public et sur la place Leclerc. «Il faut saluer la société de pétanque de Réquista qui prête des arrêts de boules», a ajouté Bernard Amalric avant de remercier les sponsors qui ont aidé à financer une partie de ce championnat dont le budget total est de 13 250 €.

Laetitia Cunha et Philippe Vayssettes, locaux en compétition

Les meilleurs joueurs de Midi-Pyrénées s'affronteront donc à raison de 32 personnes par catégories : doublettes seniors, doublettes seniors féminines, tête-à-tête seniors, tête-à-tête féminin et triplettes vétérans.

Sur le plan sportif, les spectateurs qui sont attendus aux abords des terrains dès samedi, à 8 heures, jusqu'à dimanche, à 18 h 30, pourront voir de nombreux champions de ligue et anciens champions de France : Simon Cortes (comité du Lot), Sébastien Da Cunha (Lot), Kévin Lellouche (Hautes-Pyrénées) chez les seniors… et chez les vétérans, en triplettes, Jean-Claude Catusse (Aveyronnais vice-champion du monde en 1972) ou encore Christian Enocq (champion de France vétérans avec son équipe lotoise). Les vétérans auront aussi un compétiteur de marque en la personne d'Alain Garces (comité de Tarn-et-Garonne) qui n'est autre que le président de la Ligue Midi-Pyrénées.

Du côté des locaux, la sociétaire de la Boule belmontaise Laetitia Cunha est engagée en tête-à-tête féminins. Le sociétaire de l'EPSA Philippe Vayssettes est aussi qualifié en tête-à-tête et défendra les couleurs du comité de l'Aveyron suite au désistement de Laurent Morillon.

Claude Lacan sera le speaker de ce week-end de pétanque inédit à Saint-Affrique.

Benoît Garret


Actualités

Par Educ.N@ute.Infos - Publié dans : CHAMPIONNAT DE LIGUE
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 19 septembre 2014 5 19 /09 /Sep /2014 15:17

L’Amiénoise Laurence Morotti, 20 ans, championne de France de tête à tête, incarne la féminisation de la pétanque. Une tendance que confirmera le National à La Hotoie où 3000 boulistes sont attendu(e)s.

JDA_729_01.pdf---Adobe-Reader-19092014-152002.jpg À bas les clichés. Elle a 20 ans, écoute Beyoncé et a été sacrée championne de France de tête à tête à Saint-Avold en Moselle. Une première dans cette nouvelle catégorie. Une première aussi pour le club de l’ASPTT, cinquante ans d’existence cette année, qui n’avait encore jamais vu l’un de ses boulistes décrocher un titre national. Le premier vient donc de Laurence Morotti, une jeune femme native du Vimeu, qui porte les couleurs amiénoises depuis quatre ans et qui a remis ça, en août, en remportant le National de Mulhouse. Du 26 au 28 septembre, lors de la grand-messe organisée chaque année par l’ASPTT à La Hotoie, Laurence Morotti jouera à domicile puisqu’elle fera partie de l’une des 100 doublettes féminines.  

« Il y a toujours eu des femmes qui jouaient à la pétanque, réfléchit Daniel Tavernier, le président de l’ASPTT aux 270 licenciés. Mais plus aujourd’hui qu’avant où les femmes représentent 20 %. » La pétanque change. Le président amiénois, qui a pris les rênes du club en 1990, confirme:

« C’est sûr qu’avec Laurence, on est loin de l’image du bouliste avec le bob Ricard! ». Daniel Tavernier le regretterait presque: « La pétanque est devenue un peu trop sérieuse en devenant un sport. Heureusement, notre National arrive à concilier la compétition et la convivialité ». Et même de jolis sourires.

JDA 729 01.pdf - Adobe Reader 19092014 152032 Antoine Caux National de pétanque, du 26 au 28 septembre à La Hotoie

 

Photos Laurent Rousselin

 

Source JDA Métropole

Par Educ.N@ute.Infos - Publié dans : LA PETANQUE AU FEMININ
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 19 septembre 2014 5 19 /09 /Sep /2014 00:30

DSCF2454

 

L'adolescence est une période-clé dans l'évolution de chaque individu. Elle est souvent génératrice de tensions entre adolescents et adultes. Les parents, mais aussi les  éducateurs, doivent faire preuve d'une attention particulière et pondérée afin d'être reconnus plutôt comme des interlocuteurs que rejetés comme des adversaires.

 

Cet article est un guide pratique à destination des éducateurs. Il explique avec une grande clarté de style :

  • comment établir une bonne communication entre jeunes et adultes ;
  • comment proposer des cadres à des jeunes qui cherchent des repères ;
  • comment entendre et répondre à leurs difficultés.

Les nombreux cas concrets, qui jalonnent , permettent de bien comprendre la complexité de la relation adulte-adolescent et mettent en évidence les comportements d'une communication efficace.

Montrant les écueils de l'interventionnisme aussi bien que du laisser-aller, ce guide donne de quelques conseils pratiques pour accompagner les adolescents tout au long de leur évolution afin qu'ils puissent progressivement se sentir responsables d'eux-mêmes et répondre de leurs actes sportifs, individuels et sociaux.

 

Communication

 

A.       Quelques types de personnalités bloquantes pour la discussion.


01.       Le bavard :

le bavard

Il sait qu’il est bavard et est peu susceptible. S’il monopolise la parole du groupe, l’animateur peut :

-      Profiter d’un instant de repos pour résumer d’une phrase tout son long discours.

-          Rappeler la nécessité de distribuer la parole équitablement.

-          Le couper brutalement dans le cas extrême.

-          Lui donner le rôle de « présidence », obligation de distribuer la parole.

-          Ne pas le mettre spécialement dans une position privilégiée, ni de provoquer du regard, le placer plutôt près de soi.


02.       Le critique systématique :

 Toutes les propositions sont critiquées, sans qu’il y ait apport réel, il retarde la marche de la discussion, l’animateur peut :

-          Lui témoigner de la sympathie (sourires, regards acquiescement) pour essayer de désamorcer l’attitude.

-          Puis lui faire remarquer  l’aspect systématique en prenant soin de relever les points utiles dans ses critiques.

-          Ceci correspond à un moyen de s’affirmer, qu’il ne faut pas contrer mais mettre au service du groupe.


03.       L’opposant agressif :

L’agression doit être prise avec humour comme les provocations.

Insensible aux attaques personnelles, l’animateur l’oblige à raisonner sur les faits de discussion et non sur les personnes (questions nettes sur des faits, des cas…).


04.       Le raisonneur :

Veut donner l’impression qu’il sait tout et peut raisonner à l’infini sur tout sujet dans tous les détails. L’animateur cherche :

-          A éviter des discussions avec lui, ou les polémiques.

-          A le prendre ici encore avec humour et ne pas laisser ses raisonnements agresser les participants.

-          Proposer son raisonnement au groupe qui lui dit ce qu’il pense.


05.       L’obsédé de son problème :

Il n’arrive pas à se concentrer et ramène tout à son cas personnel et à ses problèmes. L’animateur agit pour :

-          Permettre à cette personne de dire son problème, de se « vider » (tant qu’il n’aura pas déballé son problème, il ne pourra pas écouter).

-          Puis pour recadrer cette personne dans les limites du sujet posé et dans le cadre des intérêts du groupe.


06.       Le silencieux :

Le silencieux conduit l’animateur à :

-          Lui donner une place centrale et le regarder fréquemment.

-          Lui poser des questions simples, directes à réponses courtes (pour le mettre en confiance), à un moment ou la discussion est animée.

-          Ne pas laisser une réaction négative, impulsive lui couper la parole (ou la lui redonner si cela arrive), éviter toute attitude ironique, le silence peut être non de timidité, mais de supériorité.

-          Demander alors à ce participant des synthèses, des classements d’arguments, des tâches délicates.


07.       L’approbateur suiviste :

Toujours d’accord avec le dernier qui a parlé, ou avec l’animateur. Ayant forcément des idées personnelles, l’animateur se demande pourquoi il ne les exprime pas : peur de dire des bêtises, craintes d’être jugé. Le danger est qu’il s’exprime en fin de discussion remettant tout en question. L’animateur cherchera à lui faire reformuler les idées qu’il approuve et à les compléter par les siennes.


08.       Le scrupuleux :

S’arrête sur les détails, coupe les cheveux en quatre et freine les échanges. L’animateur en prenant acte de ses précisions lui demande de retrouver le fil de la discussion, d’en tracer les grandes lignes, de proposer des résumés d’arguments.


09.       Le participant de mauvaise foi :

Généralement bloqué dans une opinion, dirigé par des processus inconscients, il nie les évidences que le groupe lui propose et agace les autres. L’animateur lui posera des questions claires, précises, sur des faits concrets, et ne laissera pas des développements abstraits s’installer, soucieux à chaque intervention de lui demander des preuves de ce qu’il avance.


10.       Le plaisantin :

Faire rire le groupe à pour fonction de détendre l’atmosphère, de créer un climat de sympathie. Si un participant s’arroge cette « fonction », l’animateur veillera à ce qu’il ne se l’accapare pas (les autres doivent plaisanter aussi) et qu’il ne freine pas les moments importants avec des blagues mal venues.


11.       Le fugueur :

ete-baluchon[1]

Il fuit par de nombreux moyens la discussion qui le gêne, l’ennuie, ou qui devient dangereuse ou compromettante. Ainsi il peut :

-          Faire des plaisanteries (fort débit).

-          Faire des apartés.

-          Faire dévier le sujet vers des questions moins brûlantes.

-          Dire de remettre cette question à plus tard.

L’animateur s’en apercevant, proposera au groupe de réfléchir à la façon dont le participant s’évade dans un moment de tension.

 

B. Quelques autres comportements pièges de la communication en groupe.


01.      L’étiquetage :

Coller une étiquette provoque des réactions affectives d’acceptation ou de rejet et dispense de réfléchir en profondeur sur les arguments eux-mêmes.


02.      La personnalisation :

Au lieu de réfléchir sur les idées, sur les actes précis d’une personne, le critique s’attaque à la personne elle-même dans ses aspects physiques, dans ses caractéristiques générales, dans des expériences n’ayant pas de rapport direct avec les faits et la situation actuels.


03.      Le « pompage » :

Consommateur avant tout, le participant vient profiter des autres. En retrait relatif, il dit écouter et s’intéresser (ce qui valorise les « producteurs ») mais ne s’implique que rarement, et ne donne que très peu. Il est parfois exigeant sur ce que donne les autres. La qualité lui est due.


04.      Faire de l’ironie :

Adopter une position railleuse, narquoise, moqueuse vis-à-vis des arguments en provoquant l’amusement des autres, isolant celui qui est l’objet de l’ironie. L’humour n’est une aide que s’il s’exerce dans le partage de tous et non au détriment d’un seul (individu, sous-groupe).


05.      L’exagération :

Caricaturer la pensée d’un participant jusqu’à la faire paraître grossièrement erronée.


06.      La généralisation :   

(les parties et le tout) 

Pour condamner l’ensemble (pensée, démarche, groupe) ou profiter de la faute d’une de ses parties (argument, personne…). Des erreurs d’un élément on généralise la condamnation ou l’approbation au tout.


07.      La dissection :

Procédé qui consiste à décomposer le message d’une personne mot à mot, détail par détail en y insistant, jusqu’à ce qu’il devienne incompréhensible et que les auditeurs perdent le fil directeur de sa cohérence.


08.      L’amalgame :

Démarche qui consiste à mélanger dans un même courant d’acceptation, de réprobation ou de démonstration des arguments qui présentent certaines ressemblances en niant les divergences, voir les contradictions et sans tenir compte des contextes très différents dont ils sont issus.


09.      L’attaque personnelle :

Injurier (pas forcément de façon grossière) calomnier, exercer la délation sont malheureusement des techniques fréquentes qui se passent souvent à bas bruit, « Calomnier, calomnier, disait Talleyrand, il en reste toujours quelque chose ».


10.      L’interprétation :

A la suite d’un énoncé d’idées, l’exécution d’actes, on interprète à sa manière ce qui vient d’être dit ou fait sans attendre l’explication des motifs par celui qui vient d’émettre. Du reste, on ne s’en enquiert pas.

 

P4260123

 D’autres comportements pièges existent. Une discussion entre tous permet de pointer ces différents obstacles de la communication.

 

Educ.Naute.Infos

Par Educ.N@ute.Infos - Publié dans : Infos Educateurs
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 18 septembre 2014 4 18 /09 /Sep /2014 15:00

 Les différents niveaux d'éducateurs: 

Les fonctions, recencement, les examens, et les responsabilités.

 

IMGP1229r

Colloque des éducateurs 2013 à Mâcon

 

  CLIC ICI pour l' Album Photos du COLLOQUE-DES-EDUCATEURS-MACON-2013

 

Il existe plusieurs diplômes :

 

 

 images 01

 BREVET FEDERAL D'INITIATEUR

2 SUIVI FORMATION - Microsoft PowerPoint utilisation non co

 Fonctions :
- Animateur dans les écoles de pétanque sous la responsabilité morale du Président de club et sous la responsabilité pédagogique d'un éducateur (1er, 2ème ou 3ème degré)

 

Conditions d'accès :

 

- Etre licencié à la FFPJP
- Etre âgé de 16 ans minimum
- Sur proposition du président de club ou du président du comité
départemental
- Attestation de premier secours recommandée (PSC1 ou AFPS)

 

Epreuves :

- Pas d'examen
- Formation d'une demie journée animée par le comité départemental
- Rapport d'activité (facultatif)
- En cas de cessation d'activité pendant plusieurs années, la carte reste toujours valide, mais il devra suivre une remise à niveau (recyclage).

 

 

images 03

 BREVET FEDERAL 1er Degré (BF1)

2 SUIVI FORMATION - Microsoft PowerPoint utilisati-copie-1

Fonctions :
- Animateur dans les écoles de pétanque sous la responsabilité morale du Président de club et sous la responsabilité pédagogique d'un éducateur (2ème ou 3ème degré)
- Encadrement et accompagnement des équipes jeunes
- Encadrement des stages départementaux
- Intervention dans les établissements scolaires (Arrêté du 2 Octobre
2007)

 

Conditions d'accès :

                    Etre licencié à la FFPJP
- Etre âgé de 18 ans minimum
- Etre initiateur l'année précédente minimum
- Sur proposition du président de club ou du président du comité
départemental
- Etre titulaire du diplôme de Premier Secours Civique niveau 1 (PSC1) ou
d'un diplôme équivalent (AFPS)

                     

Epreuves :

 

- Examen organisé par la ligue d'appartenance du candidat
- Formation animée par le comité départemental
- Rapport d'activité de l'année précédent l'examen

 

 

 

images

 BREVET FEDERAL 2ème Degré (BF2) 

2 SUIVI FORMATION - Microsoft PowerPoint utilisati-copie-2

 

Prix de l'examen D.E. 1200€ pour UC 1 et UC  

1700€ pour UC 3 et UC 4

   

 

de la Jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (JEPS) spécialité "Perfectionnement Sportif", mention "Pétanque"

Fonctions :

- Conception des programmes de perfectionnement sportif
- Coordination de la mise en oeuvre d'un projet de perfectionnement
- Conduite d'une démarche de perfectionnement sportif
- Conduite d'actions de formation


Conditions d'accès (Article 10 décret du 20 novembre 2006) (Arrêté du 12 juillet 2007) :


- Attester d'une pratique minimum au sein d'une équipe évoluant en
compétition pendant 3 saisons sportives consécutives
- Justifier d'une expérience d'encadrement d'une école de pétanque
pendant au moins une saison sportive (attestation délivrée par la FFPJP)
- Justifier de l'encadrement d'une équipe jeune ou adulte pendant une
saison sportive (attestation délivrée par la FFPJP)

 

Cas particulier :


- Les Titulaires du BF1 ou de l'unité capitalisable pétanque du BPJEPSAPT
sont dispensés des exigences préalables à l'entrée en formation.
- Les Titulaires du BF3 bénéficient de droit de l'UC 3 et l'UC 4


Epreuves :


- Examen organisé par le Centre National de Formation de la FFPJP

 

 

DIPLOME D'ETAT SUPERIEUR (D.E.S)  

 

de la Jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (JEPS) spécialité "Perfectionnement Sportif", mention "Pétanque"

 

Fonctions :

 

- Préparation d'un projet stratégique de performance en pétanque
- Pilotage d'un système d'entraînement en pétanque
- Direction d'un projet sportif
- Evaluation d'un système d'entraînement en pétanque
- Organisation des actions de formation des formateurs

 
Conditions d'accès (Article 10 décret du 20 novembre 2006) (Arrêté du 12 juillet 2007) :


- Etre capable d'effectuer une analyse technique d'une séquence d'une
partie relative à une compétition de niveau national ou international
dans l'activité pétanque
- Etre capable d'en dégager des objectifs prioritaires de travail pour
les compétiteurs
- Etre capable d'analyser tactiquement une mène de jeu
Ces exigences préalables sont vérifiées au moyen d'un test consistant à visionner et à analyser un document vidéo d'une mène de jeu d'une durée
de maximum 2'30'' 


Cas particulier :

- Les Titulaires du diplôme d'état spécialité "perfectionnement sportif",
mention "pétanque" sont dispensés des exigences préalables à l'entrée en formation.

 

FFPJP et DTN

Par Educ.N@ute.Infos - Publié dans : Infos Educateurs
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

~~~~ EDUCNAUTE-INFOS ~~~~

1168526732

 LES 107 EDUCNAUTIENS 

  CLIQUEZ SUR LES PHOTOS 
Microsoft Excel utilisation non commerciale - MOSAIQUE ADHE
  ASSEMBLEE GENERALE
  Samedi 11 Octobre  9 H 30  
      à LACAUNE (TARN)      

Microsoft Excel utilisation non commerciale - MOSAIQUE ADHE

 

       GRAND PRIX DES       

   Educateurs et  Bénévoles   

     à LACAUNE     (TARN)   

  Samedi 11 et Dimanche 12 Octobre  

IMGP6223-copie-1

P8200009 

    LA GRANDE FINALE     
  Challenge Educnaute-infos 

     à MONTAUBAN  (82)      

     Samedi 22 et Dimanche 23 Novembre    

P1080636

252573_172532579474062_6329036_n.jpgAlain JUILLA
alainjuilla@free.fr
Tél. port. : 06 75 60 82 78
 

 

LES INFOS DE VOTRE REGION

infos3.gif

clique-ici-gif-010.gif

~~~~ NOS PARTENAIRES ~~~~

PARTENAIRES.pdf---Adobe-Reader-23042014-095346.jpg

CLIQUEZ SUR LA MOSAÏQUE

 

L'association EDUCNAUTE-INFOS vous présente ses partenaires.

Grace à eux, nous pouvons doter:

LE CHALLENGE EUDUCNAUTE-INFOS 2014 et

LE GRAND PRIX DES ÉDUCATEURS & DES BÉNÉVOLES.

Nous vous invitons a consulter leur site

~~ LA BOUTIQUE DU BLOG ~~

CLIQUEZ sur le livre de votre choix

 

Photo-157.jpgPhoto 154

Capture plein écran 29062014 070402

  couverture FNachin+++(1)(1).pdf - Adobe Reader 11072013 2112014-04-01 15.57.00
 

~~~~~~~ COMPTEUR ~~~~~~~

  1920 abonnés 

Compteur.org - Statistiques Gratuites - Mozilla Firefox 240

~~~~ GEOLOCALISATION ~~~~

~~~~~~ CALENDRIER ~~~~~~

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

DOCUMENTATIONS ATELIERS

Capture-plein-ecran-10082013-070013.jpg

~~~ ARTICLES RECENTS ~~~

Liste complète

~~~~~~ CATEGORIES ~~~~~~

~~~~ ALBUMS PHOTOS ~~~~

Voir tous les albums

~~~~~~~~ VIDEOS ~~~~~~~~

~ Fédérations Internationales ~

  F.I.P.J.P. 

F.I.P.J.P--Accueil---Mozilla-Firefox-19042013-124238.jpg

  LIENS DES FEDERATIONS INTERNATIONALES 

F.I.P.J.P--Federations-nationales---Mozilla-Firefox-19042.jpg

F.F.P.J.P. ~ LIGUES ~ COMITES

Site de la F.F.P.J.P. 

Capture-plein-ecran-19042013-124338.jpg

Sites des COMITES

Armentières Pétanque Club - Liens utiles - Sites Comités

 

~~~~ LES JEUX DE L'ETE ~~~~

Capture-plein-ecran-29052014-211808.jpg

EDUCNAUTE-INFOS vous propose, un jeu hebdomadaire, une fois par semaine: «LES JEUX DE L'ÉTÉ 2014». Tous les Vendredis, pendant tout l'été, EDUCNAUTE-INFOS va vous donner l'occasion de vous mettre dans des situations de jeu, où vous aurez l'occasion de vous mesurer, d'échancher, avec des lecteurs. Une photo de la situation avec un tableau vous donnant toutes les informations vous sera proposer. Après analyse de votre tactique que vous allez adopter, nous vous proposons de la mettre dans les commentaires "   "situé juste en bas, sur la droite de l'article. Osez donner votre stratégie, ... Qui sait ... C'est peut-être vous, qui avez la «BONNE».

A VOUS DE JOUER ...!!!

 

* JEU N° 1

* JEU N° 2

* JEU N° 3

* JEU N° 4

* JEU N° 5

* JEU N° 6

* JEU N° 7

Recherche

Partager

OverBlog

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés