"La Terre Promise pour Noam et la Pétanque Israélienne ?"

"La Terre Promise pour Noam et la Pétanque Israélienne ?"

Oui la Pétanque se pratique à Israël !!! Israël, à même une DTN bien structurée autour de Noam Seifer. La Fédération Israélienne met tout en oeuvre pour progresser, et pour toucher le graal !!!

Vous découvrirez au travers de cet interview de votre "Blog" EDUCNAUTE-INFOS, que la pétanque en Israël est considéré comme un sport, et que les jeunes ont une très large part ...

La TERRE PROMISE pour la Pétanque Israélienne ???

EDUCNAUTE-INFOS : Bonjour Noam, peux-tu te présenter auprès de nos lecteurs.

Noam : Je m'appelle Noam SEIFER, je suis né en 1987, et j'ai commencé à jouer en 1995, donc 20 ans de pétanque cette année (2015). Je suis domicilié à Tel Aviv,  et je suis licencié au Pétanque CLUB Netanya.

A cette occasion, je veux remercier l'ancien chef de la fédération israélienne LOUIS GASC. Il est aussi, celui qui a fondé le club de Netanya en 1987. Ayant vu le gout que j'avais pour être entraineur, m'a pris sous ses ailles, et m'a appris énormément durant 3 ans. Ce  mois-ci, 2015 il fête ses 80 ans et donc, je lui souhaite un JOYEUX Anniversaire !

Dans la continuité je souhaite remercier, la fédération Israélienne actuelle qui me fait confiance.

EDUCNAUTE-INFOS : Comment as-tu connu la pétanque ?

Noam : A l’âge de 8 ans, j'avais des cours de piano. Le tout jeune  club de Tel Aviv (crée en 1994) se situait entre le lieu où j'habitais à l'époque, et le lieu de mes cours. Il s'avère que je m'y arrêtais tout le temps, et par la suite, j'ai même totalement oublié mes cours de piano, … Comme on dit, « Le virus m'a pris ».

Quelques bonnes années plus tard j'ai appris la langue française, rien que pour la pétanque. Cela me permet de dialoguer et rencontrer plein de gens y compris des gens que je pensais inaccessibles 15 ans en arrière.

A ce sujet il faut remercier  l'équipe Boulistenaute qui a été précurseur dans la communication de pétanque sur internet.

EDUCNAUTE-INFOS : Depuis quand es-tu le DTN en Israël

Noam : J'ai entrainé ou aidé à entrainer des équipes nationales juniors depuis 2004 (en fait depuis que je ne suis plus junior). Mais c'était sous forme  de bénévolat par pure bonne volonté d'aider les jeunes que je connaissais.

En tant que coach mon premier déplacement a été  les Championnats d’Europe en 2006 à Martigny (Suisse).

Depuis l’année 2013, Je suis devenu salarié de la Fédération comme DTN, et depuis époque,  je ne joue pratiquement plus.

"On organise des stages de 2 à 3 jours pour les Cadets, ..."

"On organise des stages de 2 à 3 jours pour les Cadets, ..."

EDUCNAUTE-INFOS : Quelles sont tes attributions ?

Noam : Je suis le sélectionneur, et le coach de l'équipes Nationale Féminine depuis 2013. Nous avons réussi à atteindre les  1/8ème de finale aux Championnats du Monde à Montauban. Nous avons perdu contre les Danoises.

Malheureusement, on n’a pas pu jouer les Championnats d’Europe 2014 en Turquie pour cause de sécurité.

Je suis aussi depuis 2015 le sélectionneur et le coach des  ESPOIRS Masculins, et Féminines.

Je sélectionne un groupe de junior, dont le coach Margalit OSSI, choisi ses 4 joueurs pour l'équipe Nationale.

On organise des stages de 2-3 jours pour les cadets, que l'on espère intégrer dans l'équipe nationale dans les 2 à 4 ans. Dans ces stages, nous essayons à ce que les joueurs titulaires en équipe nationale depuis 2 à 3 ans, soient un exemple. Cela leur permet d'un cote 2-3 jours de convivialité ensemble et de renforcer la notion d’esprit d'équipe. Par ce fait les jeunes recrues, ont devant eux de bons modèles à prendre comme exemple.

On essaie d'harmoniser le système d'encadrement : éducateurs dans les "écoles de pétanque" dans les clubs, jusqu'à l'équipe nationale.

Ce qui veut dire que je fréquente tous les clubs du pays, qui ont des jeunes joueurs :

1) détecter des talents.

2) veiller sur la progression de l'ensemble des jeunes.

3) aider les éducateurs.

4) Organiser des journées de perfectionnement pour les éducateurs aussi.

EDUCNAUTE-INFOS : Nous avons remarqué que depuis 2013 les équipes Nationales Féminines Jeunes et Seniors sont en progression constante, quelles mesures as-tu mis en place pour cette progression ?

Noam :

1) Les équipes nationales s'entrainent au moins 4 à 5 mois avant la compétition clé (Championnat du Monde et d’Europe)

La fréquence varie d'une fois par semaine à 2 à 3 fois d'entrainements collectifs par semaine au fur et à mesure du rapprochement de l'évènement majeur.

Ces entrainements prennent en compte autant que possible, suivant les moyens disponibles : la technique, la tactique, la préparation physique, la préparation psychologique, et l'esprit d'équipe qui est très important.

2) Il y'a un an et demi à peu près, j'ai Remarqué, que pas mal de joueurs peinent  dès que les terrains deviennent  sélectifs. J'ai donc essayé d'inciter quelques clubs à rajouter des cailloux, ce qui obligent les joueurs à tirer plein fer au tir, et bien choisir leur donnée au point. Actuellement je peux manifester mon contentement de constater que plusieurs clubs ont mis en place des terrains de cette manière. Les finales des concours se jouent pratiquement toujours  sur ce type de terrain.

Cela permet  jouer un jeu plus base sur l'attaque, (moins de réussite au point) et donc un jeu qui rassemble beaucoup plus au jeu dans les différentes championnats internationaux.

3) La méthode des évaluations statistique qu'a inventé J.Y.  Peronnet, et qui est utilisé en France, est utilisé en permanence pour les équipes nationales d’Israël. Je trouve ceci très important pour vraiment juger les qualités et défauts techniques de chacun des joueurs, mais encore plus prépondérant  pour suivre la progression des joueurs sur une saison, et voir même sur plusieurs années de manière  OBJECTIVE.

4) J'ai remarqué que les joueurs des équipes Nationales n'ont que très peu d'opportunités  pour s'essayer au concours de tir de précision. (L’international d’Eilat est le seul en Israël).  Etant donné, du fait que le tir de précision en compétition est une affaire totalement différente de celui de l'entrainement, ou  la confiance et le mental sont primordiaux.

Je pense qu'en mettant un accent particulier cette année avec une préparation spécifique, avec du travail sur une planche qui saute énormément, un suivi vidéo évalué, pour détecter les points à améliorer, et l'organisation de plusieurs compétitions qui vont permettre aux joueurs d'enrichir leur expérience dans cette épreuve, les résultats s'amélioreront.

"Chaque déplacement pour prendre de l'expérience, face à des équipes inconnues de bon niveau, éxige un déplacement en avion: exemple Armentières en Juillet 2014"

"Chaque déplacement pour prendre de l'expérience, face à des équipes inconnues de bon niveau, éxige un déplacement en avion: exemple Armentières en Juillet 2014"

EDUCNAUTE-INFOS: Quelles sont les modalités (Déplacement, etc.) ?

Noam :

1) La fédération rembourse les frais de route pour arriver aux entrainements.  Ce qui permet de regrouper souvent les joueurs.  D'ailleurs c'est peut être un avantage par rapport à d'autres pays où les joueurs sont très loin l'un de l'autre géographiquement parlant.

Mais même si le pays est petit, pour certains joueurs les heures de route sont quand même importants ! Par exemple pour les joueurs d'Arad qui n'ont pas de permis de voiture (encore jeunes), il faut 4h aller et 4h retour pour faire un entrainement de 3h. Pas évident !!!

Cela mérite d'être souligné à quel  point la passion de ces joueurs est omniprésent.

2) la fédération envoie autant qu'elle peut  des jeunes aux concours à l'extérieur. Ceci est très important, puisque les déplacements sont très chers pour nous. Chaque déplacement pour prendre de l'expérience, face à des équipes inconnues à un bon niveau exige un voyage en avion. A ce sujet, il faut remercier la Fédération AYELET "Sports non Olympiques" qui nous soutient énormément.

Cela permet à nos jeunes d'acquérir une expérience internationale avant un Championnat d’Europe ou du Monde.

A ce sujet il faut remercier la fédération "sports non olympiques"- "AYELET" qui nous soutient énormément.

"J''essaie d'échanger au maximum avec des différents coachs, pour savoir ce que chaque pays fait,..."

"J''essaie d'échanger au maximum avec des différents coachs, pour savoir ce que chaque pays fait,..."

EDUCNAUTE-INFOS : Depuis que tu es à la tête de la DTN, quelles sont tes plus grandes satisfactions ?

Noam : On voit une hausse importante de la quantité et de la qualité des jeunes de tous  âges. Je me rappelle d’avoir organisé un concours de tir précision  simplifié ou un minot de 6 - 7 ans a commencé avec 2 carreaux en place.

Durant l'année à venir une de mes priorités, est d'augmenter encore plus la quantité et la qualité.

EDUCNAUTE-INFOS : Et tes déceptions ?

Noam : Apres 12 mois de travail, et une équipe en forme, nous  n’avons pas pu faire les Championnats d’Europe féminine 2014, et  l'international féminin de Palavas.

EDUCNAUTE-INFOS : Y-a-t-il des joueurs ou joueuses qui sortent du lot, qui sont-ils, et quelles sont leur qualités ?

Noam : Il y'en a plusieurs, et  je ne veux pas citer de noms pour ne faire injure à personne.

Par contre pour leurs qualités :

Ils se ressemblent beaucoup : Bosseurs, intelligents, talentueux, bosseurs, bosseurs, bosseurs !!!

EDUCNAUTE-INFOS : Que souhaiterais-tu améliorer dans le fonctionnement de la DTN Israélienne ?

Noam :

1) On y travaille, mais je trouve très mauvais le fait que l’on n’a pas encore une équipe d'espoirs féminines.

A force de travailler là-dessus, j'espère que l'on va y arriver.

2) Ce n'est pas une critique de notre fédération, puisque  c'est très difficile d'y percer  mais MEDIATIQUEMENT on n'existe pas ! Mais ce n’est pas pareil pour tous les sports, comme le foot le basket qui prennent 90% du temps télévisuel, et les 10% restants c'est pour le tennis le judo etc.

EDUCNAUTE-INFOS : Prends-tu exemple sur les autres Nations et lesquelles ?

Noam : Deux pays sortent du lot pour leur système de préparation avec des résultats plus ou moins appropriés. La France et la Thaïlande, et d’autres pays s'investissent de plus en plus, comme le Danemark avec Pascal Verbeugre, ou l'Allemagne avec Didier Choupay, etc.

J'essaie d'échanger au maximum avec des diffèrent coachs pour savoir ce que chaque pays fait, et d'intégrer dans notre pays des notions qui correspondent à nos moyens et à notre caractère.

A ce sujet je veux remercier J.Y. PERONNET, J-F GAS, F GRANGE et d'autres pour leur patience face à la quantité infinie de mes questions quand ils ont visité mon pays !

Il y a aussi forcement certains pays (que je ne vais évidemment pas citer) dont je pense que leurs résultats sont inférieurs au potentiel de leurs joueurs pour des différentes raisons.

Des ambitions sereines !!!Des ambitions sereines !!!

Des ambitions sereines !!!

EDUCNAUTE-INFOS : Penses-tu qu’une équipe Israélienne sera un jour Championne d’Europe et voir même Championne du Monde ?

Noam : Cela va prendre du temps, mais ce serait merveilleux si on y arrive non ?

Plus sérieusement aux Championnats du Monde, les pays asiatiques ont une longueur d'avance, notamment la Thaïlande où les joueurs s'entrainent 2 fois par jour, et 6 fois par semaine.

La France aussi avec son circuit, ainsi que certains pays où la quantité des joueurs est très importante, (l’Espagne par exemple)

Mais comme on dit toujours, une partie de pétanque n'est jamais perdue d'avance !

Dans le tir de précision, surtout dans la formule actuelle, ou il faut faire un gros score pour se qualifier, mais ou après il faut juste faire un petit point de plus que l'adversaire, la possibilité semble plus ouverte. En tout cas l'objectif reste faire notre mieux dans les deux disciplines en Triplette et au Tir de Précision.

EDUCNAUTE-INFOS : Pour finir, quel est ton vœu, ou tes vœux pour la pétanque en Israël ?

Noam : Plusieurs !

 1) Avoir un véritable boulodrome couvert, où contrairement à la France on pourra se protéger du soleil, et non du froid! Le chauffage, nous n’en avons pas besoin … ON PEUT REVER NON ?

2) Que le jeu se joue  dans un respect total du règlement et de l'adversaire en gardant toutefois la rage de vaincre.

Si je peux me permettre de faire un petit  "hors sujet" je souhaiterais  remercier :

Ma famille, mes parents et ma sœur, même s'ils ont le défaut impardonnable de ne pas être pétanqueurs, mais ils ont toujours d’un grand soutien.

Mes amis qu'ils soient pétanqueurs ou non : Philippe Tronche (qui m'a aussi beaucoup appris et qui a surtout du écouter mes premiers balbutiements en français), ainsi que sa famille.

Mes amis de la fac de science économique à Montpellier (Maeva, Sylvain, Charly, Olivier, Audrey, Solenne) ainsi que les deux clubs ou j'étais licencié en France (Clapas pétanque, et Palavas pétanque)

Mes amis Israéliens (trop nombreux pour les énumérer tous)…

Et finalement je souhaite à tous les pétanqueurs, « BONNE PARTIE, mais loupez les miennes SVP » !

Et finalement je souhaite à tous les pétanqueurs, « BONNE PARTIE, mais loupez les miennes SVP » !

Et finalement je souhaite à tous les pétanqueurs, « BONNE PARTIE, mais loupez les miennes SVP » !

EDUCNAUTE-INFOS: Connais-tu le "Site", et l'Association EDUCNAUTE-INFOS ?

Noam :

Pour le site je le fréquentes au moins une fois par semaine, il est très bien, par contre pour l'association je connais Alain JUILLA (et personne d'autre, dans l'association sauf lui) bravo pour ton dévouement et ta sympathie.
Mais pour le moment notre record entre nous reste 1 à 0 en ma faveur (Eilat 2014 clin d’œil)

EDUCNAUTE-INFOS: Connais-tu aussi le Challenge EDUCNAUTE-INFOS, et qu'en penses-tu ?

Noam :

Pour le challenge, si j'ai bien compris, il s'agit d'une système qui permet aux jeunes de se mesurer et se déplacer, et qui récompense l’assiduité, dans ce sens c'est une très belle épreuve, Bravo.

EDUCNAUTE-INFOS te remercie, et souhaite un large succès à toute ton équipe et à la Pétanque Israélienne ...

 

EDUCNAUTE-INFOS

Retour à l'accueil