Corentin Ledoux et Jonathan Crépin participent aux championnats de France jeunes catégorie cadet.

Corentin Ledoux et Jonathan Crépin participent aux championnats de France jeunes catégorie cadet.

Jonathan Crépin et Corentin Ledoux, licenciés à l’ES pétanque de Formerie (60), participent cette année aux championnats de France cadets en août prochain à Nevers.

Ils avaient été éliminés l’an dernier par les futurs champions de France minimes dans les Landes. Jonathan Crépin et Corentin Ledoux, licenciés à l’E.S. Pétanque de Formerie, défendront à nouveau les couleurs de la Picardie au niveau national les 22 et 23 août à Nevers. Ils sont devenus cadets.

En finale à Beauvais

Les deux Formions ne feront plus équipe cette année avec Chloé Crépin qui est restée minime. Damien Brot, licencié au club de Milly-sur-Thérain, compléte la triplette. Les trois adolescents ont obtenu leur sélection en terminant finalistes du championnat de ligue le 17 mai à Beauvais.

Les collégiens s’entraînent pour l’instant une fois par semaine, le jeudi soir allée de la Garenne, avec les adultes. Ils augmenteront les entraînements au fur et à mesure que l’échéance nationale s’approchera.

Leurs modèles ? « Nous aimons Dylan Rocher, champion de France, champion du monde et champion d’Europe », citent-t-ils sans oublier Henri Lacroix et Marco Foyot. Dylan Rocher a de quoi les séduire. Jeune et tireur, il est surnommé l’Albatros. « On l’appelle l’Albatros, en raison de l’envergure de ses bras », précise Michel Chéron, président de l’ES pétanque.

« Faire mieux que l’an dernier »

Interrogés, Jonathan, issu d’une famille passionnée de pétanque, et Corentin affichent leurs ambitions : « Nous espérons sortir des poules en finissant dans les deux premiers et faire mieux que l’an dernier ».

En 2014, ils avaient échoué en seizième de finale contre les futurs champions nationaux catégorie minimes. Cette année, Jonathan et Corentin vont se frotter à des adversaires cadets première, deuxième et troisième années. « Mais ils sont plus grands et plus mâtures », indique Michel Chéron.

Pour ce responsable associatif, « c’est une fierté pour le club et pour moi d’avoir des jeunes de ce niveau. Il n’y a pas beaucoup d’équipes de jeunes qui participent aux championnats de France en Picardie. Nos trois jeunes savent pointer et tirer. En cas de défaillance, ils peuvent varier leur placement ».

EDUCNAUTE-INFOS

Retour à l'accueil