En 2014, Francis Molinier a accédé à la présidence de la Pétanque réquistanaise et a été honoré par le président de la Fédération française et de la Ligue Midi-Pyrénées.

En 2014, Francis Molinier a accédé à la présidence de la Pétanque réquistanaise et a été honoré par le président de la Fédération française et de la Ligue Midi-Pyrénées.

Francis Molinier a beau ne présider la Pétanque réquistanaise et ses 122 licenciés que depuis moins d'un an, pour avoir contribué à son lancement en 1997, le National de pétanque jeunes de la cité ségalie n'a aucun secret pour lui. Celui qui a été honoré au dernier congrès de la pétanque aveyronnaise par les présidents de la Fédération française et de la Ligue Midi-Pyrénées était donc la personne idoine pour nous présenter à J-2 l'édition 2015 de la seule épreuve du genre en Midi-Pyrénées.

Comment se présente le National jeunes de ce samedi et, surtout, de ce dimanche à Réquista ?

Dans la continuité des éditions précédentes. En fait, les seuls changements par rapport au programme initial concernent le tournoi exhibition de samedi après-midi avec les présences d'une équipe de France juniors, au lieu des deux annoncées, et des vice-champions de l'Aveyron juniors millavois au lieu des champions.

Combien attendez-vous de triplettes ?

On espère dépasser les 102 équipes enregistrées l'an dernier. Pour y parvenir, notre secrétaire Thierry Firmin n'a pas hésité à contacter tous les départements et de très nombreuses écoles de pétanque.

Pour quels résultats ?

De nombreuses intentions de participation nous sont parvenues et même l'engagement d'une équipe minimes du Jura.

D'où viennent habituellement la plupart des engagés ?

De tous les comités de Midi-Pyrénées avec, bien sûr, en premier lieu de l'Aveyron mais également de Lot-et-Garonne, de Gironde, de l'Hérault, du Gard, de Lozère et du Cantal.

Qu'est-ce qui les attire ?

D'abord la rareté de ce genre de concours. Nous organisons l'unique National jeunes de Midi-Pyrénées et l'un des seuls spécifiques jeunes de toute la France. Notre réputation et la dotation de 10 000 € de lots en nature figurent également parmi nos atouts majeurs.

Invitez-vous des équipes ou des joueurs ?

En dehors du tournoi exhibition, nous n'invitons personne pour le National proprement dit.

Cette édition 2015 comportera-t-elle des nouveautés ?

Non. On s'inscrit toujours dans la même ligne que celle tracée par Michel Bellières, le fondateur du National.

Justement, comment est née cette idée d'organiser un National jeunes à Réquista ?

Elle est partie de Magali Saez, une joueuse plusieurs fois sacrée championne de l'Hérault qui, à l'époque, travaillait dans la commune. Elle a d'abord contribué à la création de l'école de pétanque en 1994, avant de pousser Michel Bellières à organiser un National jeunes.

Presque vingt ans plus tard, on peut dire que c'était bien vu ?

Oui. On a la satisfaction de faire quelque chose de bien et de pas banal. Quelque chose aussi qui fait parler de Réquista...

Quelque chose aussi qui a permis à Réquista d'accueillir quelques-uns des grands joueurs d'aujourd'hui ?

Oui. Je pense en particulier, pour ne citer que quelques-uns, à Dylan Rocher, Kévin Malbec et Vianney Moureaux-Fontan.

On ressent une certaine fierté ?

C'est vrai, mais la fierté de promouvoir l'image de la pétanque auprès des jeunes. C'est une motivation comme l'est celle de faire travailler durant deux jours les commerces réquistanais, en particulier les hôtels et les restaurants.

Tout va donc bien dans le meilleur des mondes pour le National jeunes de Réquista ?

ça va, mais bon, chaque année, les difficultés grossissent. Je pense notamment au sponsoring et au bénévolat. Pour parvenir à la trentaine de personnes nécessaires à la bonne organisation du concours le dimanche, nous avons de plus en plus recours, outre Bernard Amalric, notre chef du district de Saint-Affrique, à des bénévoles extérieurs à notre société.

Et le budget, comment le couvrez-vous ?

Par les subventions des conseils régional et départemental et de la mairie ainsi que les aides des commerçants et artisans de Réquista et de sa région.

Et c'est ainsi que Réquista est aujourd'hui considéré comme une sorte de capitale de la pétanque des jeunes et, au regard des nombreux titres remportés par ses licenciés, du jeu provençal ?

On peut le dire, même si pour le jeu provençal personne n'y joue en dehors des championnats. Pas même dans les concours.


Demandez le programme

SAMEDI 13 JUIN

à 14 h : tournoi exhibition juniors sur invitation, avec la participation de l'équipe de France et des champions départementaux de la région Midi-Pyrénées (finale à 18 h).

DIMANCHE 14 JUIN

à 9 h 30 : nationaux juniors, cadets et minimes-benjamins en triplettes et en poule.

à 12 h : arrêt des parties.

à 13 h 30 : reprise et concours B pour les perdants des poules.

à 14 h 30 : grand prix de la ville en doublettes mixtes (300 € + mises + coupes).

à 18 h : finales des nationaux juniors, cadets et minimes-benjamins.

DOTATIONS

10 000 € de lots en nature : tablettes, bons d'achat, blousons et coup- vents Obut, 72 sacs de sport, 120 coupes, 1 lot à chaque participant.

Vainqueur du national juniors : quatre jours en pension complète au prochain Mondial de Millau (12-16 août).

INSCRIPTIONS

Par Internet : http//www.pétanquerequistanaise.fr/formulaire-461-inscriptions-national-2015.html ;

Par mail : petanquerequistanaise@hotmail.fr ou molinierfrancis@live.fr


Actualités
Retour à l'accueil