Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous le dirons jamais assez ... PENSEZ-Y !!!

Nous le dirons jamais assez ... PENSEZ-Y  !!!

Ce message est adressé à notre jeunesse, et par la même occasion aux adultes ...

Faites la Fête en pensant à demain, et à vos proches ...

Maman, je suis sortie avec des amis. Je suis allée à une fête, et je me suis rappelée ce que tu m'as dit avant que je sorte : Ne bois pas, si tu vas conduire.

C'est pour ça, j’ai bu du coca. Je me suis sentie fière de moi, parce que j'ai suivi tes conseils, j'étais une des seules de mes amies à être lucide. J'ai fais mon choix, et tes paroles étaient sacrées pour moi, quand la fête a fini, les per.........sonnes commençaient à embarquer ivres dans leurs voitures.

Moi je suis montée dans la mienne et j'étais sûre que j'étais en état de conduire. À cette instant maman, je ne pouvais même pas m'imaginer ce qui m'attendait. Quelque chose d'imprévisible.. Maintenant je suis ici, gisant sur le sol et j'entends les policiers parler. Le garçon qui était dans cette voiture est saoul..

Maman, les sons sont tellement lointains ..! Mon sang est partout et j'essaie de toutes mes forces de me retenir pour ne pas pleurer. Je peux entendre les médecins : La fille ne va pas tenir le coup;. Je suis sûre maman que le garçon qui m'a accidentée n'a pas voulu me blesser. Mais pourquoi c'est lui qui a bu et c'est moi qui doit mourir ? Pourquoi la vie est si injuste, maman ? Pourquoi les gens le font, alors qu'ils savent qu'ils peuvent détruire tant de vies ?

Ma douleur est terrible en ce moment, c'est comme si on me poignardait avec milles couteaux. Maman, dit à ma petite sœur de ne pas avoir peur, dit à papa d’être fort et s'il te plait maman visite le garçon et donne lui des conseils comme tu l'as fais pour moi.

Peut-être que si ses parents lui avaient dit, je serais vivante maintenant maman. Ma respiration s'affaiblit de plus en plus, et je commence vraiment à avoir peur. Ce sont mes derniers moments et je me sens si seule. J'aurais tellement voulu que tu sois auprès de moi en ce moment, pendant que je meurs ici sur le sol.

Je voulais te dire tellement de choses maman, je t'aime, je t'aime tellement ! Je promets de te protéger, d'être ton ange gardien comme tu l'as fais pour moi. Au revoir maman..

Ces mots n'ont pas été écrits par une journaliste ayant été sur les lieux de l'accident, pendant que la fille mourrait, comme il a été publié dans divers réseaux sociaux, mais se sont les paroles de la musique de keen'v. Elle a prononcé ces paroles juste avant de mourir. "Rendons à César, ce qui appartient à César" ... Si tu a été touché au moins un peu par cette histoire, tu peux la PARTAGER ça sur ton mur s'il te plait. Ça ne prendra qu'une seconde, tu sauveras une ou plusieurs vies, et la vérité sera rétablie ...

Nous le dirons jamais assez ... PENSEZ-Y  !!!

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Adam 03/01/2017 03:12

L'alcool à mis à genoux et détruit la société française. Cette drogue dure en vente libre largement encouragé par les illuminatis adorateurs de satan.
Il n'y a que les gens SALE qui consomme de l'alcool ! L'alcool est une bombe qui tue des centaines de français chaque jour !!! Les plus grand terroriste sur terre sont les industriels de l'alcool. Ils doivent être jugé et condamné devant un tribunal militaire ! J'espère que l'alcool deviendra punissable par la loi dans les prochaines années ! Il faut condamné l'alcool au même titre que toute les autres drogues ! Y'a aucune morale à avoir face à ce texte ! Chaque buveur d'alcool est un drogué qui doit être condamné et jeté en taule !!!

Pikaa 01/01/2017 20:11

Cest les paroles de la musique de keen'v cest vraiment inacceptable de dire qu'une femme entrain de mourir disent ses paroles la or que ce nest pas vrai, les journalistes nont vraiment plus de respect ...

Educ.N@ute.Infos 02/01/2017 00:15

BONSOIR Pikaa,
Après avoir lu votre commentaire, j'ai pris le soin de vérifier, et j'ai constaté la supercherie qui circule sur les réseaux sociaux. J'ai donc rectifié la dernière phrase en donnant la vérité. Je vous mets en copie ce passage.
Ces mots n'ont pas été écrits par une journaliste ayant été sur les lieux de l'accident, pendant que la fille mourrait, comme il a été publié dans divers réseaux sociaux, mais se sont les paroles de la musique de keen'v. Elle a prononcé ces paroles juste avant de mourir. "Rendons à César, ce qui appartient à César" ... Si tu a été touché au moins un peu par cette histoire, tu peux la PARTAGER ça sur ton mur s'il te plait. Ça ne prendra qu'une seconde, et la vérité sera rétablie ...
Cordialement
Alain Juilla

Bernard Bonnes 30/12/2016 09:38

L'alcool, comme la cigarette , ou toutes les drogues est pour la plupart un besoin souvent incontrôlable et toujours déraisonnable, mais seulement pour ceux qui n'y sont pas "accroc" et qui sont lucides.Le faible taux d'efficacité des campagnes de publicité est là pour en témoigner.
Pour tous ces gens qui boivent, se laisser aller fait partie de leur manière de se comporter, de s'éclater. Combien de parents, d'amis ont prodigués des conseils de bon sens et dit à ces buveurs, pas forcément très jeunes, soit de ne pas boire, soit d'arrêter quand il avaient atteint le seuil critique (pour les autres, pas pour eux qui n'en avaient plus conscience). Mais comme dit le proverbe "chassez le naturel, il revient au galop".
Difficile de responsabiliser un alcoolique qui est bourré ou presque, par contre on peut , comme la loi l'impose responsabiliser celui qui sert l'alcool, surtout lorsque cela permet de gagner du fric, alors qu'il y de l'autre côté risque d'accident ou de mort, à commencer par la buvette du club lors d'un concours.Nous sommes tous responsables de nos actes et de nos décisions, pas seulement le mec bourré.
Quand on tient une buvette, il faut des "c...lles" pour dire non et refuser de servir encore, d'autant que la personne ivre ira boire ailleurs ou a ses bouteilles dans le coffre de la voiture.
Continuons sans cesse à mettre en garde et à prodiguer des conseils, il le faut.
Mais si la personne bourrée ne respecte pas la loi, à celui qui sert de la respecter.
Article R3353-2 du Code de la Santé Publique :
"Le fait pour les débitants de boissons de donner à boire à des gens manifestement ivres ou de les recevoir dans leurs établissements est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la 4ème classe. (et en cas d'accident grave, je ne vous dis pas...)
Art.L. 3342-1.-
La vente des boissons alcooliques à des mineurs est interdite. L'offre de ces boissons à titre gratuit à des mineurs est également interdite dans les débits de boissons et tous commerces ou lieux publics. La personne qui délivre la boisson peut exiger du client qu'il établisse la preuve de sa majorité. »
B. B.