Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’EPQ en Côte d’Ivoire ou lorsque la bonne volonté est gage de succès.

En juillet 2018, j’ai reçu une communication de Tany Gobou, président de l’école de pétanque Riviera (commune d’Anano, ville de Cocody en Côte d’Ivoire). Il avait trouvé mon nom sur la liste des éducateurs reçus par la fédération de pétanque du Québec.

 

Il me demandait si je pouvais lui apporter ma coopération afin de solidifier son projet de diffuser la pétanque auprès des jeunes ivoiriens. Je ne pouvais refuser une telle demande. Cette vision correspondait exactement à la mission qui anime l’EPQ. Après de nombreux échanges et conversations, j’ai décidé de prendre part personnellement à cette belle aventure en me rendant sur place. 

 

Et ce fut l’une des expériences des plus enrichissantes que j’ai eu la chance de vivre.

 

Nous avions convenu de mettre en place un programme de formation pour de futurs éducateurs pétanque. La pédagogie de l’enseignement sportif se trouvait au centre de cette initiation. Le rôle de l’éducateur, ses qualités, la compréhension des différences psychologiques selon l’âge des élèves, les notions de sécurité afin de protéger les jeunes lors des ateliers, la préparation des séances d’entrainement et leur déroulement, l’évaluation des élèves, etc… faisaient parties des aspects traités.

 

Les candidats éducateurs m’ont agréablement surpris par leur motivation, leur intérêt et le travail qu’ils durent effectuer afin de réussir leur stage. Ce fut avec fierté que j’ai remis à 8 des 9 candidats inscrits leurs certificats d’éducateurs pétanque.

 

La Côte d’Ivoire peut désormais compter sur de éducateurs compétents qui auront à cœur de diffuser leurs connaissances reposant sur des bases solides, conscients que la pétanque est une activité sportive qui s’enseigne au lieu d’être apprise par mimiques d’autres joueurs.

 

Cette belle aventure m’a aussi permis de connaitre un peuple chaleureux, accueillant et résiliant malgré les problèmes quotidiens auxquels il est confronté.  Me tenant loin des circuits touristiques, j’ai vécu un mois auprès d’eux, résidant dans un petit hôtel de quartier, prenant mes repas aux mêmes endroits que mes voisins et foulant les mêmes rues qu’ils parcourent. Je m’y suis fait des amis pour la vie et la distance ne pourra rien y changer.

 

Il faut parfois savoir oser et tendre la main à des aventures qui, au départ, peuvent nous sembler loin de notre réalité. Mais c’est ce qui fait de nous de meilleures personnes et nous permet d’aider ceux qui nous en font la demande.

 

« Avoir le courage de ses rêves, c’est trouver les moyens réalistes de les concrétiser ! »

 

Alain Taillefer,

Directeur, École de Pétanque du Québec

… et fier d’être Éducnautien.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article