Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ROXANE, et PEDRO, sont tous les deux EDUCNAUTIENS, et ils sont en première ligne face au CORONAVIRUS

Nous traversons un épisode à la fois triste et historique. Des Femmes, des Hommes sont face au danger pour notre sécurité, pour confort, et pour nos vies. Ils sont nos Amis, notre famille, nos voisins, ou nos connaissances et tous les jours ils sont en première ligne face à cet ennemi invisible, inodore, silencieux, et impalpable qu'est le CORONAVIRUS appelé aussi COVID 19 ...

J'ai voulu, et tenu, par cet article porter mon soutien, notre soutien, leur faire un hommage ... Ils en ont besoin, ils prennent des risques pour nous, alors que nous n'avons qu'une seule chose a faire : RESTER CHEZ NOUS !!! Rester chez nous à jouer aux cartes, a regarder la télé, jouer avec des jeux vidéos, et même a participer dans son jardin, quand on a la chance d'en avoir un, de participer entre autres, au Concours de TIR à DISTANCE ...

ROXANE, est secrétaire médicale à l'Hôpital, elle est en plein dedans dans cette "Atmosphère de guerre" comme elle va vous le décrire.

PEDRO, est Espagnol, et Guardia-Civil à Madrid, il est face au CORONAVIRUS dans la rue, face aux personnes, et lui aussi, il vit l'horreur toute la journée.

 

ROXANE PETIT

 

« Je travaille en tant que secrétaire médicale dans le service de radiothérapie (traitement contre le cancer) depuis 4 ans. Auparavant, j'ai été aide-soignante pendant 16 ans. Un quotidien difficile face à cette maladie mais nous sommes préparés, formés pour cela et nous faisons du mieux que nous pouvons.

 

Mais ce virus, c’est une bombe dans un hôpital, dans un système de santé déjà tellement éprouvé. Nous n’étions pas préparé face à cette situation dramatique.

 

Depuis 3 semaines, c’est le chaos, une atmosphère de guerre dans l’hôpital. Dès que l’on arrive sur le parking, c’est la boule au ventre dans le silence d’une ville morte. Après avoir suivi l’itinéraire balisé, il faut passer les filtres humains, du jamais vu !!!

Puis, nous essayons de travailler du mieux possible face à des patients déjà très angoissés par la maladie qu’est le cancer et la peur de ce virus. Ils savent qu’ils sont déjà très fragiles et l’attraper serait catastrophique.

 

Mais comment les rassurer quand nous-mêmes sommes submergés par la peur. Se méfier de tout et de tous, les masques au compte-goutte, les mains brûlées par le gel hydroalcoolique, désinfection permanente à l’extrême.

 

Il a fallu se réorganiser rapidement en fonction de l’évolution du « Covid 19 ». Tenir, avancer grâce à une solidarité intensifiée entre les membres du personnel mais aussi grâce à la solidarité extérieure qui nous fait tant de bien, les croissants, les pizzas, des fleurs, du matériel donné par des entreprises ou des particuliers. C’est tellement important. Cette reconnaissance, ces applaudissements, ça donne des frissons.

 

Puis la journée se termine enfin, avec maintenant la peur de ramener le virus à la maison, cette étrange impression de l’avoir sur soi, c’est terrible. Il s’agit maintenant de ne pas instaurer un climat d’angoisse à la maison, essayer de se détendre et de rassurer les proches et les amis. Heureusement que Louis de Funes à fait tant de films marrants et que mes enfants et mon mari sont supers.

 

Puis il faut essayer de dormir et de bien dormir ça c’est autre chose.

 

Et c’est reparti. Mais je ne me plains pas, il y a bien pire que moi à l’hôpital, je pense à mes anciennes collègues qui sont-elles en 1 ère ligne. Je leur envoie tout mon soutien.

 

Je tiens à te remercier Alain, tout d’abord pour ce que tu entretiens, malgré le coronavirus, entre les jeunes, la pétanque, EDUCNAUTE. Et pour ton soutien envers le personnel soignant sans oublier également tous ceux qui contribuent à maintenir l’essentiel pour les français.

 

A très vite, les Educnautiens pour de beaux week-ends en perspective.

Prenez soin de vous et surtout, aidez-nous continuez à rester chez vous. »

PEDRO SERRANO UNANUE

 

« La situation en ESPAGNE, est très difficile. Nous avons plus de 9000 morts.

Dans ma province, près de 2100 personnes sont contaminées, et nous approchons les les 200 morts.

Nous sommes en confinement total de toute la population. Nous devons contrôler et faire appliquer les décisions de notre gouvernement. Aujourd'hui 125 collègues sont contaminés. Mon Lieutenant-Colonel est contaminé par ce virus qui nous entoure. J'ai un collègue Guardia-Civil de 38 ans qui a succombé à cette maladie. 

Nous sommes dans une situation très sérieuse.

Je souhaite vous voir à LACAUNE pour la GRANDE FINALE, et oublier cette triste période de ma vie »

MERCI à toutes ces personnes représentées par ce dessin qui est l’œuvre d'une jeune fille. Ce sont nos héros. Ils sont sur le "Front", en première ligne pour sauver nos vies. Portez leur un hommage, en partageant cet article, qui résume le quotidien de deux personnes face à un ennemi invisible et sournois ...

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article