HUMOUR

Lundi 22 septembre 2014 1 22 /09 /Sep /2014 06:04

 

Vous avez aimez la première partie des «minis histoires Pagnolesques», nous vous publions la 2ème partie.

f016ab74

Ah, du style et de la classe, il en avait, mais l’efficacité n’était pas au rendez-vous. Commentaire de son pointeur : « tu tires bien, mais tu ne touches jamais ».

« Je préfère perdre avec un ami, plutôt que de gagner avec un c… »

« Ne peut-on jouer sans avoir à gagner quelque chose, si ce n’est que le plaisir d’avoir été bon, et d’avoir partagé quelque chose avec des amis ? »

« Ceux qui ne savent pas donner ne savent pas ce qu’ils perdent».

 

Paroles d’un président de club à propos des résultats de son équipe qualifiée pour le championnat de France. « Quand tu vois un Zidane , et un joueur de pétanque , préparer un championnat de France, tu rêves :le premier, meilleur joueur de foot professionnel du monde,  s’entraîne dur, entouré d’un coach, d’un directeur sportif et d’un entraîneur, ne laissant rien au hasard,  le second ,lui, estime souvent qu’il n’a besoin de rien. « S’entraîner, se préparer ? Pour quoi faire ? » « Il n’est pas certain que le premier sera champion, mais il est certain que le second, lui, ne le sera jamais ; la différence n’est pas une question de talent, les deux en ont, elle est simplement dans l’intelligence, et la suffisance. »

platane

 

Lors d’un concours dans un club méditerranéen, un spectateur interpelle un joueur :

« -   Alors qu’est-ce que tu as fait aux qualifs doublette et tête à tête ?

-              Je ne les ai pas faits, je n’étais pas intéressé, puis j’avais des choses à faire. »

S’adressant à son voisin, celui qui avait posé la question :

-              « Celui- là, il prend vraiment les gens pour des imbéciles, on ne le connaît que pour les boules. Tu en connais-toi, qui étant sûrs de se qualifier n’y vont pas ? S’il avait été certain de faire quelque chose, il y serait allé en courant, et il aurait fait son boulot plus tard. Voilà l’exemple même, du pas très bon et pas très futé, qui n’assume pas et qui veut faire croire que …Il n’a pas assez de couil…pour assumer»  

Celui-ci jouait avec un partenaire extrêmement concentré, qui  ne disait jamais un mot, maniéré et qui mettait beaucoup de temps à jouer chaque boule, ce qui était gênant , d’autant que  ce jour-là, il n’y était pas du tout , et la partie traînait en longueur.

Commentaire du partenaire : « c’est le plus constipé des trois qui est le plus chi… » 

Une triplette formée de deux « gens du voyage » et d’un pointeur très consciencieux et habillé avec élégance, vraisemblablement, le payeur.

Ses deux partenaires jouaient vite et allaient dans le rond sans trop des poser de questions ; le pointeur, avant de jouer chacune de ses boules, se plaçait à deux mètres du but et semblait réfléchir intensément.

Commentaire  du tireur : « si là, il réfléchit autant avant de jouer une boule, c’est qu’il a dû aller à l’université ».

Deux joueurs qui avaient des avis très divergents et peu intéressants parlaient avec force.

Commentaire d’un spectateur : « quand un minable se dispute avec un autre minable, cela donne des discutions interminables».

 

santons Bernard BONNES

«Notre Marcel Pagnol de l'Association EDUCNAUTE-INFOS»

Par Educ.N@ute.Infos - Publié dans : HUMOUR
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 17 septembre 2014 3 17 /09 /Sep /2014 05:12

Ce que le pointeur avait annoncé, se produit.

Le tireur au sang chaud qui n’avait rien vu venir: « P…pour jouer aux boules, faut être intelligent maintenant ? »

Réponse du pointeur, plus âgé : « si tu l’es ça ne gêne pas, si tu en manques, tu verras les choses beaucoup plus simplement, et tu perdras en pensant que tu as été bon ». 

50065311 Un fier à bras qui n’en avait pas plus dans le bras que dans la tête :

« Moi, je n’ai peur de personne ! »

Commentaire d’un joueur qui était à proximité : « Ah, oui, mais personne n’a peur de lui. »

 

- « Quel tireur! Avec un bras pareil, il devrait se qualifier souvent pour le championnat de France et y faire du chemin.

- « Il y est allé une fois ou deux, et il n’a rien fait.»

- « Pourquoi ? »

- « Il en a tout dans le bras, mais seulement dans le bras. »

 

« A l’entraînement, il est champion du monde, mais à l’entraînement seulement. »

 

Plagiat de la phrase du ministre de la recherche qui avait dit :

« des chercheurs qui cherchent, on en trouve, mais des chercheurs qui trouvent, on en cherche ».

« Des tireurs qui tirent, on en trouve, mais des tireurs qui frappent on en cherche »

 

Pendant l’entraînement : « quand est-ce qu’il va en manquer une …»

Après le coup de sifflet de l’arbitre « quand est-ce qu’il va en toucher une … »

 

Le tireur avait fait deux trous à 6 mètres et s’était fait copieusement eng…

par le milieu.

Réponse : « j’ai pris l’après-midi, j’ai laissé ma femme à la maison, je n’ai pas fini de couper le bois, j’ai fait 35 km, j’ai payé pour jouer, alors comprends que je ne suis pas venu ici pour me faire eng… ou m’em…der. »   

 

Celui-là se vantait souvent d’être très fort à la pétanque.

Lors d’un concours, sur un terrain goudronné et lisse ses boules étaient souvent derrière.

Commentaire d’un de ses partenaires : « c’est vrai qu’il est fort, et aujourd’hui, il est même souvent trop fort. »

 

« Pour gagner une partie, mieux vaut rencontrer une bonne équipe qui joue mal, qu’une mauvaise qui joue bien »

 


Blaguounettes réelles racontées par notre «Pagnol» de l'Association EDUCNAUTE-INFOS : Bernard BONNES

Par Educ.N@ute.Infos - Publié dans : HUMOUR
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 16 septembre 2014 2 16 /09 /Sep /2014 01:05

Certains d'entre-nous, pensent que nos Présidents de Comité, de Ligue ou même de Fédération sont des personnes inaccessible. Tout en parcourant ces quelques photos et la vidéo, vous serez rassuré de voir qu'ils sont comme vous et moi, quand la fête se présentent, de «Joyeux Lurons».

Ci-dessous c'est Mr Claude AZEMA, en compagnie de Maryse BERGERON. Si ...si ... je vous assure c'est bien notre président de la FFPJP et Président de la CMSB !!! Ces photos ont été prises lors du Diner de Gala de la 3ème Coupe des Confédérations Féminines à Kuala Lumpur en Malaisie...

10599140_772395366155105_2456452298591196948_n.jpg 10599332_772395362821772_5540517606188157534_n.jpg

10685460_772395356155106_4439453124996786304_n.jpg

Nous continuons plus bas avec le Président de la Ligue Midi-Pyrénées, Mr Alain Garcès. Avec ce déguisement, il a réussit à faire rire l'ensemble des convives lors du 50ème Congrès de Ligue en Janvier 2014 à Toulouse. Même sa voie avait été modifiée !!! La photo en bas c'est Mr Joseph Martinez vice-président du Comité du Tarn qui nous joue la «Folle de service»... Quand on connait Joseph, arbitre National de surcroit !!! ...

IMGP9365

IMGP9379 IMGP9382

Pour finir l'extrait de vidéo, «Je n'ai pas la vidéo complète», c'est bien Mr Michel Le Bot (Président du C.D. 31), qui joue ZORRO, au Diner de Gala de l'International de Fenouillet en 2012. Là aussi l'ensemble des convives ont apprècié ce sketch ... Euh ... le «Vieux loup de mer» avec la pipe, c'est bien moi !!! Alain Juilla votre serviteur ... 

Certainement vous aussi, vous devez avoir des «dossiers» de ce genre !!! ... N'hésitez pas à nous les faire partager ...
EDUCNAUTE-INFOS

 
Par Educ.N@ute.Infos - Publié dans : HUMOUR
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 8 septembre 2014 1 08 /09 /Sep /2014 19:07

Bower_07JQL001.jpg

C’était, il y a une trentaine d’années,  dans petit village du Lauragais perché au sommet de l’une de ces collines balayées par le vent d’autan, lorsqu’il souffle.

Et, lors de ce qualificatif pétanque de secteur, en mars ou avril, non seulement il soufflait fort, mais, il était froid,  très froid.

Cette partie opposait une bonne équipe de la ville à trois papis moustachus de la campagne qui parlaient en patois et qui ne se prenaient pas la tête.

La partie se déroulait sur ce qu’on aurait pu appeler le chemin de ronde empierré d’un vieux château.

Dire que le terrain était difficile serait un euphémisme, il était hasardeux et incertain, pour n’importe quel joueur : les gros galets de Garonne qui le pavaient, avec le temps émergeaient du sol, et le vent avait emporté tout ce qui ressemblait à du sable ou de la terre ; on jouait sur des pierres nues et entre  les deux ornières que les roues de charrettes avaient patiemment creusé au fil des décennies.  

Que l’on fasse rouler, des demi portées ou que l’on porte, les boules sautaient comme des cabris dès qu’elles touchaient le sol et leur trajectoire devenait incontrôlable.

Le hasard, la réussite  et la nature du terrain, plus que le talent avaient fait qu’à cette mène le score était très serré : 8 à 8.

Emmitouflé dans une parka très chaude, un passe montagne enfoncé jusque sous les oreilles, j’étais l’unique spectateur d’une partie plus que déséquilibrée (sur le papier).

Ces trois papis  venant de marquer, ils jetèrent le but, loin, bien sûr. Mais entre les galets et le vent qui soufflait dans leur dos, à trois reprises le but ne fut pas valable.

Leur adversaires ne firent pas mieux, alors de guerre lasse, ils me dirent, puisque j’étais spectateur et près de la zone de jeu, de le placer à la main .C’est ce que je fis : je le plaçais en hauteur, au milieu des deux ornières, callé  dans le creux de trois  gros galets pour que le vent violent ne l’emporte pas.

Le pointeur des papis  fit rouler et sa boule monta jusqu’au but, le frôla, hésita, redescendit et, par miracle se percha sur la tête de trois galets à 90 cm derrière le but, sur la droite.  

Il semblait évident de regagner le point à chaque fois.

Le pointeur adverse malgré tout son talent ne fit pas mieux et sa boule, après avoir côtoyé le but redescendit, bas, très bas. Le milieu ne fit pas mieux. Le tireur, un sanguin, « ruminait » et maugréait tout seul, mais cela ne lui permit pas de gagner le point.

Les trois papis se retrouvèrent donc avec 5 boules contre rien ; alors que faire ?

Le pointeur eut une idée de génie qui s’imposa immédiatement, c’était l’évidence: « nous cal tira le pourquet » (il nous faut tirer le cochonnet).

La chose semblait ardue, car , jusque là ils n’avaient jamais touché , de près ou de loin une boule, alors,un but à dix mètres ,callé entre trois galets de Garonne avec un vent à décorner un bœuf et un froid glacial, cela faisait beaucoup.

Néanmoins la décision était prise et ils se lancèrent.

Le tireur se plaça dans le rond,  saisit sa première boule entre le pouce et les autres doigts, comme si sa main faisait office de pince, et après deux secondes de concentration, par un geste court mais violent tira, ou plutôt lança sa boule dans la direction du but ; elle ne risquait pas de le toucher, mais après être tombée sur un galet, elle rebondit, fit une chandelle et fila quelques mètres derrière.

Le tireur adverse narquois mais confiant dit à demi mot « ce brochet-là, il ne rentre pas dans le frigo!»

Le second tir fût à l’image du premier. Cela n’entama pas leur conviction et le milieu à son tour, tira mais en vain ses deux boules ; si la trajectoire était beaucoup moins tendue et plus en cloche, le résultat, lui, par contre fut identique.

Quatre boules perdues pour finalement un point, ils étaient déçus. Le pointeur, apparemment leader de triplette s’exclama : « anas beze coussi cal tira le pourquet ! » (Vous allez voir comment il faut tirer le cochonnet).

666_001.jpgIl n’avait pas fini sa phrase que ses deux acolytes, comme un seul homme se placèrent, les bras ouverts, en croix entre le rond et le but. « Nou, pas tu, sios foutut de pata la nostro  qués a un mestré dal pichou » (« non, pas toi, tu es foutu de taper la nôtre qui est à un mètre du but »).

Après quelques échanges verbaux que Marcel Pagnol n’aurait pas reniés, et trente d’ans d’amitié jamais pris en défaut, ils convinrent que puisque c’était un concours qu’ils ne gagneraient pas, qu’il pouvait tirer.

Et il tira. C’était loin,  très loin pour lui, même trop loin, d’autant que sa canadienne très épaisse le gênait, et de ce fait, pour pouvoir tirer loin il leva sa boule si haut qu’on aurait pu croire qu’il faisait une plombée.

Il fit un pas droit de 50 et tomba à un mètre vingt du but, sur un gros galet.

Tout comme les autres boules, la sienne rebondit, fit un saut de  deux mètres, et par un invraisemblable hasard  retomba à un mètre cinquante de là sur le but, qui, encore hasard fusa dans le prolongement de la boule.

Ils comptèrent les points comme on compte les poules d’une basse cour, car leurs boules étaient éparpillées derrière le but. Une, deux, trois, il y avait 5 points et 8 et 5 cela fait 13. Ils avaient gagné. Alors même que leurs adversaires, les bras encore au ciel,  s’apprêtaient à invoquer une chance hors du commun, le pointeur eut cette phrase qui, en plus d e l’indignation qui coupait le souffle du tireur, stoppa net les propos qu’il s’apprêtait à tenir : « vous vayo dit, caillo tira le pourquet  ( « je vous l’avais dit, il fallait tirer le cochonnet ») ».

La morale de cette histoire me fut donnée quelques années plus tard, par un ami et partenaire, extrêmement talentueux de surcroît, qui  me disait : « il vaut mieux rencontrer une bonne équipe qui joue mal qu’une mauvaise qui joue bien !  (Ou qui a de la chance)  ».

 

Histoire réelle racontait par notre «Pagnol» de l'Association EDUCNAUTE-INFOS : Bernard BONNES

Par Educ.N@ute.Infos - Publié dans : HUMOUR
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 8 août 2014 5 08 /08 /Août /2014 08:12

Bower_07JQL001.jpg

C’était, il y a une trentaine d’années,  dans petit village du Lauragais perché au sommet de l’une de ces collines balayées par le vent d’autan, lorsqu’il souffle.

Et, lors de ce qualificatif pétanque de secteur, en mars ou avril, non seulement il soufflait fort, mais, il était froid,  très froid.

Cette partie opposait une bonne équipe de la ville à trois papis moustachus de la campagne qui parlaient en patois et qui ne se prenaient pas la tête.

La partie se déroulait sur ce qu’on aurait pu appeler le chemin de ronde empierré d’un vieux château.

Dire que le terrain était difficile serait un euphémisme, il était hasardeux et incertain, pour n’importe quel joueur : les gros galets de Garonne qui le pavaient, avec le temps émergeaient du sol, et le vent avait emporté tout ce qui ressemblait à du sable ou de la terre ; on jouait sur des pierres nues et entre  les deux ornières que les roues de charrettes avaient patiemment creusé au fil des décennies.  

Que l’on fasse rouler, des demi portées ou que l’on porte, les boules sautaient comme des cabris dès qu’elles touchaient le sol et leur trajectoire devenait incontrôlable.

Le hasard, la réussite  et la nature du terrain, plus que le talent avaient fait qu’à cette mène le score était très serré : 8 à 8.

Emmitouflé dans une parka très chaude, un passe montagne enfoncé jusque sous les oreilles, j’étais l’unique spectateur d’une partie plus que déséquilibrée (sur le papier).

Ces trois papis  venant de marquer, ils jetèrent le but, loin, bien sûr. Mais entre les galets et le vent qui soufflait dans leur dos, à trois reprises le but ne fut pas valable.

Leur adversaires ne firent pas mieux, alors de guerre lasse, ils me dirent, puisque j’étais spectateur et près de la zone de jeu, de le placer à la main .C’est ce que je fis : je le plaçais en hauteur, au milieu des deux ornières, callé  dans le creux de trois  gros galets pour que le vent violent ne l’emporte pas.

Le pointeur des papis  fit rouler et sa boule monta jusqu’au but, le frôla, hésita, redescendit et, par miracle se percha sur la tête de trois galets à 90 cm derrière le but, sur la droite.  

Il semblait évident de regagner le point à chaque fois.

Le pointeur adverse malgré tout son talent ne fit pas mieux et sa boule, après avoir côtoyé le but redescendit, bas, très bas. Le milieu ne fit pas mieux. Le tireur, un sanguin, « ruminait » et maugréait tout seul, mais cela ne lui permit pas de gagner le point.

Les trois papis se retrouvèrent donc avec 5 boules contre rien ; alors que faire ?

Le pointeur eut une idée de génie qui s’imposa immédiatement, c’était l’évidence: « nous cal tira le pourquet » (il nous faut tirer le cochonnet).

La chose semblait ardue, car , jusque là ils n’avaient jamais touché , de près ou de loin une boule, alors,un but à dix mètres ,callé entre trois galets de Garonne avec un vent à décorner un bœuf et un froid glacial, cela faisait beaucoup.

Néanmoins la décision était prise et ils se lancèrent.

Le tireur se plaça dans le rond,  saisit sa première boule entre le pouce et les autres doigts, comme si sa main faisait office de pince, et après deux secondes de concentration, par un geste court mais violent tira, ou plutôt lança sa boule dans la direction du but ; elle ne risquait pas de le toucher, mais après être tombée sur un galet, elle rebondit, fit une chandelle et fila quelques mètres derrière.

Le tireur adverse narquois mais confiant dit à demi mot « ce brochet-là, il ne rentre pas dans le frigo!»

Le second tir fût à l’image du premier. Cela n’entama pas leur conviction et le milieu à son tour, tira mais en vain ses deux boules ; si la trajectoire était beaucoup moins tendue et plus en cloche, le résultat, lui, par contre fut identique.

Quatre boules perdues pour finalement un point, ils étaient déçus. Le pointeur, apparemment leader de triplette s’exclama : « anas beze coussi cal tira le pourquet ! » (Vous allez voir comment il faut tirer le cochonnet).

666_001.jpgIl n’avait pas fini sa phrase que ses deux acolytes, comme un seul homme se placèrent, les bras ouverts, en croix entre le rond et le but. « Nou, pas tu, sios foutut de pata la nostro  qués a un mestré dal pichou » (« non, pas toi, tu es foutu de taper la nôtre qui est à un mètre du but »).

Après quelques échanges verbaux que Marcel Pagnol n’aurait pas reniés, et trente d’ans d’amitié jamais pris en défaut, ils convinrent que puisque c’était un concours qu’ils ne gagneraient pas, qu’il pouvait tirer.

Et il tira. C’était loin,  très loin pour lui, même trop loin, d’autant que sa canadienne très épaisse le gênait, et de ce fait, pour pouvoir tirer loin il leva sa boule si haut qu’on aurait pu croire qu’il faisait une plombée.

Il fit un pas droit de 50 et tomba à un mètre vingt du but, sur un gros galet.

Tout comme les autres boules, la sienne rebondit, fit un saut de  deux mètres, et par un invraisemblable hasard  retomba à un mètre cinquante de là sur le but, qui, encore hasard fusa dans le prolongement de la boule.

Ils comptèrent les points comme on compte les poules d’une basse cour, car leurs boules étaient éparpillées derrière le but. Une, deux, trois, il y avait 5 points et 8 et 5 cela fait 13. Ils avaient gagné. Alors même que leurs adversaires, les bras encore au ciel,  s’apprêtaient à invoquer une chance hors du commun, le pointeur eut cette phrase qui, en plus d e l’indignation qui coupait le souffle du tireur, stoppa net les propos qu’il s’apprêtait à tenir : « vous vayo dit, caillo tira le pourquet  ( « je vous l’avais dit, il fallait tirer le cochonnet ») ».

La morale de cette histoire me fut donnée quelques années plus tard, par un ami et partenaire, extrêmement talentueux de surcroît, qui  me disait : « il vaut mieux rencontrer une bonne équipe qui joue mal qu’une mauvaise qui joue bien !  (Ou qui a de la chance)  ».

 

Histoire réelle racontait par notre «Pagnol» de l'Association EDUCNAUTE-INFOS : Bernard BONNES

Par Educ.N@ute.Infos - Publié dans : HUMOUR
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

~~~ ARTICLES RECENTS ~~~

  • Histoires humoristiques de la « Planète Pétanquère » écrite par Bernard Bonnes
    Nous sommes à l'orée des fêtes de Noël, période, où les contes de Noël vont bon train. Nous profitons de cette période, de la « Trèves des confiseurs », pour vous offrir quelques blagues, tirées de fait réels, écrites et racontées de manière « Pagnolesque » par notre adhérent, Bernard...
  • Y a-t-il un côté obscur à la pétanque ?
    Ce clip vidéo de, (Nocyph53), dénonçe les problèmes comportementaux de certains joueurs de pétanque depuis plusieurs années maintenant... Vous pouvez ajoutez un commentaire pour cet interminable débat ...  Le coté obscure de la pétanque par Nocyph53
  • L'ASSOCIATION EDUCNAUTE-INFOS ET VOTRE BLOG VOUS SOUHAITENT DE BONNES FÊTES DE FIN D'ANNÉE
    Le Webmester du Blog EDUCNAUTE-INFOS et l'ensemble des adhérents de l'Association EDUCNAUTE-INFOS vous souhaitent de BELLES FÊTES DE FIN D'ANNÉE en FAMILLE et entre AMIS.... et de BONNES LECTURES sur le site Le site ne part pas en...
  • L'ARNAQUE !!! (3ème et dernier épisode)
    CLIC ICI pour L'ARNAQUE !!! (1er Episode) CLIC ICI pour L'ARNAQUE !!! (2ème épisode) Et la suite ... De guerre lasse, et devant l’évidence des arguments avancés par ses adversaires le papi accepta la revanche mais demanda un quart d’heur de repos et...
  • La Coupe de Noël «Tap' Ta Boul'» aux couleurs Bleu Blanc Rouge
    Pas moins de SEPT Champions de France Jeunes 2014 !!! plus les Champions de France Triplette Seniors 2014 Jean-Michel Ferrand, Philippe Rouquier, et Stéphane Berlier, le concours Jeunes «Tap' Ta Boul'» arborait les divers maillots de Champion de France 2014 ...!!!...
  • Le comité Nord de pétanque en assemblée à Maubeuge
    L’assemblée générale du comité départemental de pétanque et de jeu provençal s’est tenue dimanche, au salon d’honneur de la mairie. Une première depuis 1997. À cette occasion, Alain Cantarutti, président de la Fédération française, avait fait le déplacement du Gers,...
  • L'ARNAQUE !!! (2ème épisode)
    Suite de L'ARNAQUE !!! (1er Episode)... Puisqu’il fallait payer, il s’exécuta maladroitement. Tout d’abord, il tâta la poche gauche de son pantalon, puis, se ravisant il ouvrit la poche droite et en sortit une énorme liasse de billets de cent euros. Il paru...
  • LES «COUPE DE NOËL » ... La coupe est pleine !!!
    Les diverses «COUPE DE NOËL» cette année font le plein !!! Demain Samedi 20 Décembre, au boulodrome de Toulouse à la Maison de la Pétanque, le concours Jeunes Tap' Ta Boul' à ce jour enregistre 103 Triplettes plus quelques isolés: * 13 Équipes Benjamins...
  • L'ARNAQUE !!! (1er Episode)
    L’arnaque (En 3 épisodes) Toute ressemblance avec des personnages des faits ou des situations existants ou ayant existé, ne serait de fait que pure coïncidence, et le résultat d’un hasard, même si, dans le monde de la pétanque, ce qui se passe ici ressemble fort à ce...
  • CHAMPIONNAT DU MONDE Tête à Tête à NICE 2015
    ATTENTION !!! Cette liste n'est pas exhaustive Stéphane PINTUS Membre de la F.I.P.J.P Copy and WIN : http://bit.ly/copy_wi Après le succès du «1er International Tête à Tête, Trophée Henri BERNARD» du nom de notre très regretté Président, la Fédération...
Liste complète

~~~~ EDUCNAUTE-INFOS ~~~~

 fleche-gif-043   fleche-gif-043   fleche-gif-043   fleche-gif-043   fleche-gif-043

 

 CLIQUEZ SUR LES PHOTOS 

 

        BONNES FÊTES        

 de EDUCNAUTE-INFOS IM6EA-carte-bonnes-fetes

  DEVENEZ ADHERENT  

adherer.jpgLES 160 EDUCNAUTIENS 

Microsoft Excel utilisation non commerciale - MOSAIQUE ADHE
  ASSEMBLEE GENERALE
  Samedi 11 Octobre  9 H 30  
      à LACAUNE (TARN)      

IMGP3993r-copie-1

    LA GRANDE FINALE     

  Challenge Educnaute-infos 

     à MONTAUBAN  (82)      

     Samedi 22 et Dimanche 23 Novembre     IMGP4855

 

252573_172532579474062_6329036_n.jpgAlain JUILLA
alainjuilla@free.fr
Tél. port. : 06 75 60 82 78
 

 

LES INFOS DE VOTRE REGION

infos3.gif

clique-ici-gif-010.gif

~~~~ NOS PARTENAIRES ~~~~

 

photo-1.JPGphoto-4.JPG

- Directeur Pierre Alain FERU
- Exploitation Julien DUPUI
- Resp. personnel Cyril SICARD
- Vendeur Alexandre BARRAU
- Vendeur Olivier GABATTO

PARTENAIRES.pdf---Adobe-Reader-23042014-095346.jpg

CLIQUEZ SUR LA MOSAÏQUE

 

L'association EDUCNAUTE-INFOS vous présente ses partenaires.

Grace à eux, nous pouvons doter:

LE CHALLENGE EUDUCNAUTE-INFOS 2014 et

LE GRAND PRIX DES ÉDUCATEURS & DES BÉNÉVOLES.

Nous vous invitons a consulter leur site

~~ LA BOUTIQUE DU BLOG ~~

CLIQUEZ sur le livre de votre choix

 

Photo-157.jpgPhoto 154


~~~~~~~ COMPTEUR ~~~~~~~

  1974 abonnés 

Compteur.org - Statistiques Gratuites - Mozilla Firefox 240

 

~~~~ GEOLOCALISATION ~~~~

DOCUMENTATIONS ATELIERS

Capture-plein-ecran-10082013-070013.jpg

~~~~~~ CALENDRIER ~~~~~~

Décembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>

~~~ ARTICLES RECENTS ~~~

  • Histoires humoristiques de la « Planète Pétanquère » écrite par Bernard Bonnes
    Nous sommes à l'orée des fêtes de Noël, période, où les contes de Noël vont bon train. Nous profitons de cette période, de la « Trèves des confiseurs », pour vous offrir quelques blagues, tirées de fait réels, écrites et racontées de manière « Pagnolesque » par notre adhérent, Bernard...
  • Y a-t-il un côté obscur à la pétanque ?
    Ce clip vidéo de, (Nocyph53), dénonçe les problèmes comportementaux de certains joueurs de pétanque depuis plusieurs années maintenant... Vous pouvez ajoutez un commentaire pour cet interminable débat ...  Le coté obscure de la pétanque par Nocyph53
  • L'ASSOCIATION EDUCNAUTE-INFOS ET VOTRE BLOG VOUS SOUHAITENT DE BONNES FÊTES DE FIN D'ANNÉE
    Le Webmester du Blog EDUCNAUTE-INFOS et l'ensemble des adhérents de l'Association EDUCNAUTE-INFOS vous souhaitent de BELLES FÊTES DE FIN D'ANNÉE en FAMILLE et entre AMIS.... et de BONNES LECTURES sur le site Le site ne part pas en...
  • L'ARNAQUE !!! (3ème et dernier épisode)
    CLIC ICI pour L'ARNAQUE !!! (1er Episode) CLIC ICI pour L'ARNAQUE !!! (2ème épisode) Et la suite ... De guerre lasse, et devant l’évidence des arguments avancés par ses adversaires le papi accepta la revanche mais demanda un quart d’heur de repos et...
  • La Coupe de Noël «Tap' Ta Boul'» aux couleurs Bleu Blanc Rouge
    Pas moins de SEPT Champions de France Jeunes 2014 !!! plus les Champions de France Triplette Seniors 2014 Jean-Michel Ferrand, Philippe Rouquier, et Stéphane Berlier, le concours Jeunes «Tap' Ta Boul'» arborait les divers maillots de Champion de France 2014 ...!!!...
  • Le comité Nord de pétanque en assemblée à Maubeuge
    L’assemblée générale du comité départemental de pétanque et de jeu provençal s’est tenue dimanche, au salon d’honneur de la mairie. Une première depuis 1997. À cette occasion, Alain Cantarutti, président de la Fédération française, avait fait le déplacement du Gers,...
  • L'ARNAQUE !!! (2ème épisode)
    Suite de L'ARNAQUE !!! (1er Episode)... Puisqu’il fallait payer, il s’exécuta maladroitement. Tout d’abord, il tâta la poche gauche de son pantalon, puis, se ravisant il ouvrit la poche droite et en sortit une énorme liasse de billets de cent euros. Il paru...
  • LES «COUPE DE NOËL » ... La coupe est pleine !!!
    Les diverses «COUPE DE NOËL» cette année font le plein !!! Demain Samedi 20 Décembre, au boulodrome de Toulouse à la Maison de la Pétanque, le concours Jeunes Tap' Ta Boul' à ce jour enregistre 103 Triplettes plus quelques isolés: * 13 Équipes Benjamins...
  • L'ARNAQUE !!! (1er Episode)
    L’arnaque (En 3 épisodes) Toute ressemblance avec des personnages des faits ou des situations existants ou ayant existé, ne serait de fait que pure coïncidence, et le résultat d’un hasard, même si, dans le monde de la pétanque, ce qui se passe ici ressemble fort à ce...
  • CHAMPIONNAT DU MONDE Tête à Tête à NICE 2015
    ATTENTION !!! Cette liste n'est pas exhaustive Stéphane PINTUS Membre de la F.I.P.J.P Copy and WIN : http://bit.ly/copy_wi Après le succès du «1er International Tête à Tête, Trophée Henri BERNARD» du nom de notre très regretté Président, la Fédération...
Liste complète

~~~~~~ CATEGORIES ~~~~~~

~~~~ ALBUMS PHOTOS ~~~~

Voir tous les albums

~~~~~~~~ VIDEOS ~~~~~~~~

~ Fédérations Internationales ~

  F.I.P.J.P. 

F.I.P.J.P--Accueil---Mozilla-Firefox-19042013-124238.jpg

  LIENS DES FEDERATIONS INTERNATIONALES 

F.I.P.J.P--Federations-nationales---Mozilla-Firefox-19042.jpg

F.F.P.J.P. ~ LIGUES ~ COMITES

Site de la F.F.P.J.P. 

Capture-plein-ecran-19042013-124338.jpg

Sites des COMITES

Armentières Pétanque Club - Liens utiles - Sites Comités

~~~~ LES JEUX DE L'ETE ~~~~

Capture-plein-ecran-29052014-211808.jpg

EDUCNAUTE-INFOS vous propose, un jeu hebdomadaire, une fois par semaine: «LES JEUX DE L'ÉTÉ 2014». Tous les Vendredis, pendant tout l'été, EDUCNAUTE-INFOS va vous donner l'occasion de vous mettre dans des situations de jeu, où vous aurez l'occasion de vous mesurer, d'échancher, avec des lecteurs. Une photo de la situation avec un tableau vous donnant toutes les informations vous sera proposer. Après analyse de votre tactique que vous allez adopter, nous vous proposons de la mettre dans les commentaires "   "situé juste en bas, sur la droite de l'article. Osez donner votre stratégie, ... Qui sait ... C'est peut-être vous, qui avez la «BONNE».

A VOUS DE JOUER ...!!!

 

* JEU N° 1

* JEU N° 2

* JEU N° 3

* JEU N° 4

* JEU N° 5

* JEU N° 6

* JEU N° 7

A l' ATTENTION de tous nos lecteurs !!!

diffamation

Responsabilité du producteur

d'un site internet lors de la publication

de propos diffamatoires

CLIC ICI A l' ATTENTION de tous nos lecteurs...!!!

LE BLOG EDUCNAUTE-INFOS

Créer un Blog

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés