Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Pétanque et Brouillard" de Christian LAGARDE ( Ancien Champion de France )

388241 107800069338833 1283552096 nChristian LAGARDE ne sait pas seulement jouer à la pétanque, il sait aussi écrire... des poèmes avec une petite pointe d'humour salé !!!
 Le regretté Jean Ferrat, avait écrit et chanté "Nuit et Brouillard" en hommage à son père et à la déportation de 39/45.

Voici "Pétanque et Brouillard", en hommage à notre belle discipline (Pétanque et Jeu Provençal) qu'on dilapide depuis le début de ce siècle:

-----------------------------------------------------

Ils étaient vingt et un, nous étions des milliers
A jouer sur nos places, qu’est-ce qu’on se régalait
Carreaux ou bons points c’était selon pour chacun
Nous étions des milliers, ils étaient vingt et un.

Vous vous croyiez joueurs, n'étaient plus que des pions
Envoyez votre pognon, pour financer la puce Paragon
Ainsi qu’un magazine qui a capoté « peuchère »
Pourvu qu’on puisse tous pestanquer en plein-air

L'élection présidentielle se fera vers Montauban
Voter encore une fois, pour rien malheureusement
Combien de tours de scrutin pour élire un gascon
Qui dilapidera ton patrimoine, putain c’est con.

Vous vous appeliez Marcel, Raoul ou bien Panisse
Certains tapaient le carton ou sirotaient l’anis
D’autres jouaient sans licence, c’était le vrai bonheur
Mais vous ne vouliez pas, vous faire appeler voleur.

Vous n’arriverez pas tous à la fin de la partie
Surtout en partageant de moins en moins de radis
Mais vous essayerez de jouer, comme d’habitude
A votre vrai passion, c’est ça la pétanq’attitude.

Les élus légiféreront seuls, du côté de Trigance
Et pourront faire passer toutes leurs manigances
Les licenciés se tairont, d’ailleurs comme toujours
Et tant pis pour vous, s’il n’y a plus de concours.

On me dit à présent, que la boule a un bel avenir
Qu'il vaut mieux ne pas jouer, qu'avec des souvenirs
Que la petite boule était belle, pourtant au temps jadis
Avec tous ces virtuoses qui jouaient dans un bel esprit.

Mais qui pourra me dire où ça va s’arrêter
Ton patrimoine a bien que trop, été dilapidé
Je roulerai les boules, s'il fallait les rouler
Pour qu'un jour chacun sache, à quoi tu ressemblais.

Ils étaient vingt et un, nous étions des milliers
A jouer sur nos places, qu’est-ce qu’on se régalait
Carreaux ou bons points c’était selon pour chacun
Nous étions des milliers, ils n’étaient que vingt et un….

----------------------------------------------------------

Il est évident que ce congrès électif accouchera d'une souris, et comme le disait Coluche:
5109647-7624444

 


Chistian LAGARDE "Trouspleinfer is back"
~~~~~~~~~~~~~~~~
   Souhaitons, quand même que cette fois on ne votera pas pour rien, et que enfin "Zorro" va venir sauver la "planète pétanque" !!!
Educ.N@ute.Infos

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

strobbe daniel 12/01/2013 18:27

Super ce poème Jacques , vive la pétanque que celle-ci reste une vrai passion pour les joueurs