Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Claude Azema, va briguer la présidence de la Confédération mondiale des Sports de Boules

claude-azema-parcourt-le-monde-pour-promouvoir-la-petanque-C’est Christian Lacoste, président de la Fédération Internationale de Boules (FIB) qui l’a annoncé. Réélu pour un troisième mandat à la tête de la Fédération Internationale de Pétanque en 2012, le Jurassien Claude Azema, va briguer la présidence de la Confédération mondiale des Sports de Boules. Celui qui fut le président de la FFPJP durant 12 ans entre 1997 et 2009, en est actuellement le vice-président.

Dernière revue spécialisée entièrement dédiée à la pétanque, Rhône-Alpes Pétanque va paraître pour la dernière fois à la fin du mois de janvier sous sa forme actuelle. A compter de mars 2014, la revue dirigée par Patrick Chalancon va prendre la forme d’un bi-semestriel de 64 pages, entièrement en couleurs, qui répondra au titre de Planète boules. De portée désormais nationale, ce magazine sera diffusé gratuitement dans les 6000 clubs de la fédération et par abonnement.

A partir de 2015, le format des championnats de France triplettes seniors sera ramené à 256 triplettes et celui des championnats de France Promotion à 128. Les deux compétitions qui étaient jusque-là couplées se dérouleront à l’avenir sur deux sites et à deux dates distinctes. Les triplettes Promotion, le quatrième week-end de juin en même temps que les triplettes féminins ; les triplettes seniors le premier week-end de septembre (voir aussi notre édition de samedi)

1,72 euros. C’est ce que coûte à la Fédération chaque licence – format carte à puce – auprès de son fournisseur, la société Paragon. Malgré la baisse des effectifs, ce poste financier a explosé de 66 000 euros en 2013 du fait de la nécessité de rééditer un grand nombre d’entre elles, suite à la négligence (bris, perte, etc...) de nombreux licenciés. Heureusement ce surcoût a été compensé par la hausse exponentielle du nombre des mutations. Au chapitre financier, la FFPJP boucle l’exercice 2013 sur un solde positif de 107 616 €.

L’organisation des Championnats du Monde 2012 à Marseille a été une opération blanche pour la FFPJP. « Ils n’ont rien coûté à la Fédération, s’est félicité Daniel Read, lors de son intervention. Par un effet tiroir, ils nous ont même au contraire rapporté » s’est félicité le trésorier général de la Fédération.


82 % Les licences (295 624 licenciés en 2013) représentent 82 % des recettes de la FFPJP dont le budget 2014, qui s’équilibre à hauteur de 2 375 300 €, a été adopté à l’unanimité hier. Le plus gros poste de dépense est constitué par les récompenses des divers championnats nationaux (1 016 220 €) devant les dépenses de fonctionnement (759 080 €), celles liées à la DTN (540 000 €) et le poste information et presse (60 000 €).

 


Le Journal de Saône-et-Loire

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article