Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Claude Buhinier, bénévole depuis 1985

Claude Buhinier tire une grande satisfaction personnelle dans son engagement...

Claude Buhinier tire une grande satisfaction personnelle dans son engagement bénévole au sein du club.
Lors de la 18e édition des Trophées des sports, 150 athlètes, qui ont fait briller les couleurs de leur club, étaient mis à l'honneur. Ont aussi été remerciés des bénévoles qui participent à la vie du club, notamment Claude Buhinier, de la Pétanque lamballaise. Rencontre.
Quel est votre parcours au sein du club ?
« Je suis bénévole au sein du club depuis sa création, en 1985. En 1997, j'ai été élu trésorier, fonction que j'occupe encore aujourd'hui. Je participe aussi à l'organisation des concours, notamment avec la mise en place des installations. »
Vous pratiquez ?
« Bien sûr. Quotidiennement, qu'il pleuve, qu'il neige ou qu'il vente, je m'entraîne à raison de deux à trois heures par jour. Il faut bien ça pour assurer la régularité qu'impose ma spécialité de pointeur de tête. Je pratique en compétition avec mes collègues Philippe Rousseau et Jean-Baptiste Chupin. Notre triplette a été sacrée championne des Côtes-d'Armor 2014, ce qui nous a valu une qualification pour le championnat de France, qui se déroulait les 13 et 14 septembre à Mende (48). Une rencontre qui s'est malheureusement soldée sur une défaite, après 4 h 30 de jeu. »
Qu'appréciez-vous dans la pratique de ce sport ?
« Le plein air ! J'ai aussi beaucoup de plaisir à retrouver mes coéquipiers. Âgé de 78 ans, je peux continuer à pratiquer et ça, c'est appréciable. J'ai la chance de partager cette passion avec ma femme Nicole, qui, à 77 ans, continue à pratiquer. Elle a toutefois laissé tomber la compétition. »

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/lamballe/petanque-lamballaise-claude-buhinier-benevole-depuis-1985-28-10-2014-10403114.php

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article