Les Russes roulent pour la pétanque
  11085.jpg

Le club de pétanque de l’Ambassade fait alliance avec le club de Moscou. Cela représente une étape importante dans l’histoire de la pétanque en Russie. Malgré la récente apparition de ce sport, le parcours de ce dernier a été marqué par toute une série d’événements.

Le club de Moscou a été fondé en 2001 et a vite trouvé sa niche dans le secteur du loisir. Aujourd’hui, il existe des clubs de pétanque dans six villes de Russie et à Minsk, capitale de Biélorussie. Outre Moscou Kalouga et Peterhof possèdent des terrains couverts et un autre est en reconstruction à Smolensk. Depuis 2003 la Fédération russe de pétanque présidée par Eugène Osokine est devenue membre de la FIPJP (Fédération internationale de la pétanque et du jeu provençal). C’est donc en 2003 que l’équipe russe a débuté au Championnat du monde. La Russie affichait alors des résultats peu glorieux. Cela a poussé les responsables à changer la composition de l’équipe. En 2004 la plupart des joueurs étaient donc nouveaux. Pourtant, la Russie a répété son échec. En 2005, la sélection s’est faite sur des critères de qualification et des cotations satisfaisantes. Le résultat s’est révélé un peu plus positif, grâce au talent individuel de chaque joueur. Mais l’esprit d’équipe manquait encore. En 2006 la Russie a été classée 46è sur un palmarès de 57 pays. Ce résultat amélioré est dû à l’expérience dont les joueurs russes ont su tirer profit et au travail du nouvel entraîneur Xavier Pellizzari, qui est aussi président du club de pétanque de l’Ambassade.

En été 2003 Xavier et son fils sont venus en tant que joueurs au club de pétanque fondé à Moscou peu de temps auparavant et se sont montrés en vrais professionnels. En 2005 la mission de Xavier a pris fin. Il est reparti à Paris pour revenir ensuite en Russie en 2006 au moment de la période des sélections russes pour les qualifications des équipes masculine et féminine qui allaient représenter leur pays au championnat du monde à Grenoble en septembre 2006.

« La triplette de mon ami Stas allait jouer sa partie la plus importante. Il m’a demandé de venir les encourager, je m’y suis rendu volontiers. L’équipe en difficulté cherchait un conseil, une aide, et s’est de nouveau adressée à moi. Je leur ai expliqué ma façon de voir les choses. Ils ont appliqué mes consignes et remporté le match. Quelques jours plus tard l’équipe me demandait de les préparer pour le championnat du monde » - raconte Xavier.

Au début de son travail d’entraîneur, il lui a fallu comprendre tout d’abord la mentalité des joueurs. Il avait déjà évalué leur niveau de jeu et constaté leurs points faibles. Xavier a donc fait travailler l’équipe sur quelques gestes techniques, la tactique de jeu et surtout l’esprit d’équipe. « L’esprit d’équipe dans ce sport est très important. Comme dans tous les sports, l’écoute de l’autre, la discipline et la rigueur sont essentiels. Surtout ne pas oublier d’avoir du plaisir. Le plaisir de jouer permettra de gérer le stress avec plus de facilité. La difficulté se trouve dans la recherche du compromis entre le plaisir de jouer et l’envie de gagner» - explique l’entraîneur français.
L‘idée d’un club mixte Ambassade-Moscou est venue naturellement. Le club de l’Ambassade dispose d’un boulodrome extérieur et d’un effectif en croissance constante. En France deux ou trois mois seulement sont « hors de saison » tandis qu’à Moscou on ne peut jouer en extérieur d’octobre à avril. Le club installé au stade Loujniki dispose d’un boulodrome couvert et chauffé. C’est donc d’un commun accord que cette idée de jumelage est née. « Cette mixité enrichit l’équipe. – affirme-t-on des deux côtés - Les Français apportent le sens tactique et le plaisir, et les Russes apportent la rigueur et la discipline ». Dans le futur, des équipes franco-russes iront participer aux concours nationaux et internationaux.

La pétanque attire de plus en plus les Russes. « Que vous apporte ce jeu? » La question est adressée a Vladimir Malychev, directeur du club et capitaine de l’équipe russe. « La pétanque m’a appris à me concentrer, j’en profite aussi dans la vie quotidienne. Ce jeu me fait oublier mes problèmes professionnels. En plus j’y ai rencontré beaucoup de nouveaux amis ».

Veronika Outkina

Retour à l'accueil