En France la majorité des communes sont équipée d'un ou plusieurs défibrillateurs. Ils se trouvent en général près des complexes sportifs, des salles polyvalentes, des marchés, etc... En tant qu'initiateur ou éducateur vous avez le PSC1. Vous devriez donc savoir vous servir du défibrillateur... Mais une petite révision ne fait pas de mal !!! EDUCNAUTE-INFOS vous fait un petit résumé avec un support une vidéo.

0520074

 

Qu'est ce qu'un défibrillateur ?

La défibrillation, appelée aussi choc électrique externe ou cardioversion, est le geste qui consiste à délivrer volontairement et de manière brève un courant électrique dans le cœur lorsque celui-ci présente certains troubles du rythme. Il est destiné à rétablir un rythme cardiaque normal.

Un défibrillateur fonctionne en règle générale sur batteries afin d'être mobile. Il est le plus souvent constitué :
- d'un bloc électrique permettant de délivrer un courant électrique calibré en durée, en forme et en intensité,
- d'un moyen de transmission de l'influx électrique vers la victime constitué de deux électrodes larges et plates. Recouvertes d'un gel conducteur, on les colle sur le thorax de la victime. Il existe des électrodes pédiatriques plus petites délivrant un choc électrique réduit.

Attention, le défibrillateur  permet d'attendre les secours et non pas de traiter la cause.
Fonctionnement d'un défibrillateur automatisé externe:
Lors d'une intervention, si l'on est seul, il faut mettre en marche le défibrillateur, poser les électrodes et suivre les instructions (guidage vocal). Les secours peuvent être appelés pendant que le défibrillateur effectue les analyses. En équipe de secouristes, l'un des intervenants peut alerter les secours pendant que l'autre procède à la mise en place du défibrillateur. La démarche est simple “appeler, masser, défébriller”. En l'absence de défibrillateur, il convient de procéder à un massage cardiaque et d'appeler les secours.

Le fait que la défibrillation fasse repartir le cœur ne donne pas l'assurance que la personne va survivre. D'autre part, si elle survit, elle peut garder des séquelles neurologiques irréversibles. Néanmoins, cette démarche est la seule qui permet  de donner une chance de survie à la victime.

Quelle est la différence entre un défibrillateur externe semi-automatique et automatique ?
Les 2 types d'appareils sont autorisés par la loi pour une utilisation par le grand public (et appartiennent à la famille des Défibrillateurs Automatisés Externes). Les 2 types d'appareils analysent automatiquement l'activité électrique du myocarde et décident si un choc doit être délivré.

- Les défibrillateurs semi-automatiques (DSA) analysent  l'activité électrique du cœur de la victime et conseillent, selon les cas, la défibrillation ou non.
- Les défibrillateurs entièrement automatiques (DEA) analysent le tracé et délivrent, si besoin, le choc. L'usage de ces défibrillateurs est de plus en plus tourné vers le grand public car ils fonctionnent de façon autonome. Le défibrillateur diagnostique lui-même la fibrillation et calcule l'énergie à délivrer s'il est nécessaire de défibriller.

 

Qu'est ce que la défibrillation ?
La défibrillation est un choc électrique pour resynchroniser l'activité électrique du cœur. Il est obtenu à l'aide d'un appareil appelé défibrillateur.

 

Quand utiliser un défibrillateur ?
L'utilisation d'un défibrillateur se fait en cas d'arrêt cardiaque, c'est-à-dire lors d'un dysfonctionnement électrique du cœur entraînant une "fibrillation", mouvement anarchique du muscle cardiaque. La victime s'effondre et perd très rapidement connaissance, la plupart du temps sans alerte préalable. 
Le seul remède est alors la défibrillation.

1 minute perdue = 10% de chance de survie en moins

 

Comment fonctionne un défibrillateur automatisé externe ?

L'appareil est composé de deux électrodes à placer sur le thorax de la victime et d'un ordinateur qui analyse son rythme cardiaque. Il donne au sauveteur des instructions vocales pour l'aider dans la manipulation. 
C'est l'ordinateur qui détermine si un choc est recommandé pour sauver la victime. Si nécessaire, le choc est déclenché automatiquement, en toute sécurité.

 

 

Qui peut utiliser un défibrillateur ?

Le décret du 4 mai 2007 autorise l’utilisation d’un défibrillateur par toute personne témoin d’un arrêt cardiaque.

+ Une simple démonstration suffit pour apprendre sa mise en œuvre.

Le seul risque qu’encourt le sauveteur, c’est de sauver la victime !

La Croix Rouge, entre autres, propose des sessions d'information sur la manipulation d'un défibrillateur ou de formation aux gestes qui sauvent (formation PSC1).

 

Comment utiliser un défibrillateur

Utilisation défibrillateur

comment-utilise-ton-un-defibrillateur_lightbox.jpg 

 

Il est important de savoir comment utiliser un défibrillateur car ce geste peut sauver une vie.

Les défibrillateurs automatisés sont simples d'utilisation et les principales manœuvres sont clairement indiquées.

Dans l'idéal, le défibrillateur doit être utilisé dans les 5 minutes qui suivent l'arrêt cardio-respiratoire. Chaque minute qui passe signifie 10% de chances de survie en moins.

Les règles d'utilisation d'un défibrillateur

 

Un défibrillateur ne doit être utilisé par le grand public que lorsque la victime est en arrêt cardiorespiratoire.

Une personne est en arrêt cardiorespiratoire lorsqu'elle est inanimée, qu'elle ne répond pas aux stimulations et qu'elle ne respire plus.

En présence d'une victime en arrêt cardiorespiratoire, il faut en premier lieu appeler les secours en composant le 15 ou le 112. Ensuite il faut le plus rapidement possible débuter une réanimation cardiopulmonaire. Il est recommandé de poursuivre la réanimation cardiopulmonaire jusqu'à l'arrivée d'un défibrillateur.

Une fois le défibrillateur sur place, il faut rapidement le mettre en marche, coller les 2 électrodes (sorte de patch à coller sur la clavicule droite et sous l'aisselle gauche, ces emplacements sont dessinés sur le défibrillateur) puis suivre les instructions vocales indiquées par l'appareil.

Les défibrillateurs pour le grand public sont des défibrillateurs automatisés, ils analysent le rythme cardiaque de la victime et évaluent si un choc doit être administré :

  • Les défibrillateurs automatiques déclenchent le choc sans l'intervention du secouriste.
  • Les défibrillateurs semi-automatiques indiquent qu'un choc doit être administré : le secouriste doit alors vérifier que personne ne touche la victime et doit appuyer sur le bouton demandé pour déclencher le choc électrique.

 

Un défibrillateur ne doit être utilisé par le grand public que chez l'adulte, car les défibrillateurs automatisés ne sont pas adaptés à l'enfant.

Que faire si la victime ne reprend pas connaissance ?

Dans la plupart des cas où la victime ne reprend pas connaissance, le défibrillateur indiquera au secouriste de reprendre la réanimation cardio-pulmonaire. Il faut alors recommencer sans tarder les compressions thoraciques et les insufflations au rythme de 30 compressions pour 2 insufflations.

La réanimation par massage cardiaque et bouche-à-bouche doit être poursuivie jusqu'à l'arrivée des secours.

Que faire si la victime reprend connaissance ?

  • Lorsque la victime reprend connaissance, il faut laisser les électrodes en place sur sa poitrine et attendre avec elle les secours.
  • Si elle reste inconsciente mais respire normalement, il faut la mettre en position latérale de sécurité (position PLS).

Le position latérale de sécurité :

La victime est placée sur le côté, tête en arrière (dans cette position sa langue ou ses vomissements ne peuvent venir obstruer ses voies respiratoires). La jambe du dessus est pliée pour que la hanche et le genou soient à angle droit de façon à stabiliser le corps de la victime.

 

 EDUCNAUTE-INFOS 

 

Retour à l'accueil