Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les bénévoles redonnent de la couleur au local de la pétanque

 GAMACHES 

Les cinquante boulistes gamachois ont rénové leur local. Ils améliorent régulièrement le confort de leurs équipements, à la force du poignet.

 

Les membres du club de pétanque la Gamachoise et des élus dans le local du club.

 

« Sept bénévoles ont rénové les murs du club et les ont repeints en bleu turquoise. Les femmes ont ajouté une petite touche déco en ajoutant les stickers », explique Jean-Marie Saint-Yves, le président du club de pétanque local, la Gamachoise. L'intérieur du local a repris des couleurs et est ainsi plus accueillant. « Ça fait quinze ans que ça n'avait pas été refait. Depuis 13 ans que je suis président, nous investissons au maximum pour apporter du confort à la cinquantaine de licenciés du club et aux joueurs que nous accueillons lors des compétitions », poursuit le président.

Cette fois, c'est la municipalité qui a fourni la peinture. Le club a mobilisé ses membres pour peindre les murs de la pièce de 24 m². D'ores et déjà, les membres du bureau évoquent la réfection de l'extérieur de ce local. Au fil des années, de l'amélioration y a été apportée, comme l'installation du bar, d'un WC intérieur, d'un ballon d'eau chaude ou encore l'installation de l'abri extérieur, l'an passé.

Suite à des détériorations, les sanitaires extérieurs ont été sécurisés, se trouvant désormais grillagés. Il y a un mois, le club de pétanque a investi dans 14 bancs, après l'achat d'un grand barnum, il y a deux ans. « Ça nous permet d'être autonomes lorsque nous organisons nos tournois où des compétitions fédérales. Si nous pouvons investir ainsi, c'est grâce aux bénéfices des manifestations que nous organisons, à nos sponsors et aux subventions de la commune et du conseil général », conclut Jean-Marie Saint-Yves.

Le boulodrome, situé près du stade, est ouvert

tous les jours, à partir de 14 heures.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article