Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

RAPPEL: Les modifications du Réglement du Jeu Provençal

Jeu provençal

 

RÈGLEMENT DE JEU PROVENÇAL


En dehors des articles qui se rapportent au tir, au pointage, aux dimensions des terrains ...etc.
Les prescriptions données au titre de jeu de Pétanque s’appliquent également au Jeu Provençal.
Au Jeu Provençal diffèrent de la pétanque les articles :
5. Pour la dimension des jeux,
6. Relatif aux règles pour pointer et tirer,
7. Concernant les distances réglementaires du jet du but par catégories,
9. En "3" concernant les distances à partir desquelles le but est considéré nul,
10. Relatif à la préparation et au marquage de la donnée,
14. En "c" pour les distances de placement du but après arrêt,
20. Pour le temps imparti pour lancer le but, ou pour jouer une boule,
23 bis. Règle pour le tir. C’est le plus compliqué des articles,
23 ter. Règle pour le tir et le point.

 

CODE ARBITRAGE MIS A JOUR 2012(1).pdf - Adobe Rea-copie-8


Article 6 :

Relatif pour pointer et tirer
a) Il sera fait obligatoirement un pas pour pointer. Au départ le joueur doit avoir les pieds placés entièrement dans le cercle.
b) Il sera fait obligatoirement trois pas pour tirer. Au départ le joueur doit avoir au moins un pied entièrement dans le cercle. En aucun cas, un pied ne doit dépasser le bord du cercle le plus proche du but. Le tireur ne peut effectuer le mouvement ou petit pas supplémentaire du pied placé dans le cercle et qui est désigné sous le nom choc. Il doit lâcher sa boule soit à la fin du troisième pas,
c'est‐à‐dire au moment du troisième appui de l’un de ses pieds soit, au plus tard, avant le quatrième appui.
Le cercle de type fer à cheval est autorisé Ø 0.50 m intérieurement avec tolérance de + ou ‐ 2 mm ouvert à l’arrière suivant une corde de 0.35 m (+ ou ‐ 1cm)

 

CODE ARBITRAGE MIS A JOUR 2012(1).pdf - Adobe Rea-copie-9


Article 7 :
Lancement du but selon les catégories :

 

CODE ARBITRAGE MIS A JOUR 2012(1).pdf - Adobe Rea-copie-10

 

b) Cercle à 1,00 m minimum de tout obstacle.
c) Cercle à 2,00 m minimum d’un autre cercle utilisé en terrain libre.
d) But à 1,00 m minimum latéralement de tout obstacle ou d’une interdiction et à 3 mètres en profondeur.
Les 3 mètres en profondeur du but

 

CODE ARBITRAGE MIS A JOUR 2012(1).pdf - Adobe Rea-copie-11

Article 9 :
Minimes : - 6 m et + 20 m. (But nul).
Cadets : - 6 m et + 20 m. (But nul).
Juniors : - 6 m et + 40 m. (But nul).
Seniors : - 6 m et + 40 m. (But nul).

Article 10 :
Le joueur qui s’apprête à pointer, et lui seul est autorisé à tâter une donnée qui en aucun cas ne
devra excéder 50 cm de diamètre, à l'égaliser avec les pieds, à la marquer d'un segment de droite de
30 cm au maximum dans le sens du jeu et ce pour chaque boule jouée.
Ce segment peut être effacé par les autres joueurs.


Article 14 :
(Changement du point C par rapport à la pétanque).
Pour mettre dans le prolongement la distance maximum est de 20 m pour les minimes et cadets et
de 40 m pour les juniors et seniors.


Article 20 :
Le temps imparti pour lancer le but (1 à 3 jet) ou jouer une boule est de 1 minute 30 secondes.


Article 23 (Bis) :
Toute boule tirée qui n’atteint aucun élément de jeu ‐ boule ou but ‐ doit pour être valable, s’être arrêtée à au moins trois mètres du but.
Si une boule tirée ou frappée est arrêtée ou renvoyée à moins de 3 mètres du but par un obstacle, elle est annulée et tout ce qu’elle a pu déplacer au cours de son renvoi est remis en place. Il en va de même si une boule s’immobilise à plus de 3 mètres après avoir heurté et renvoyé à moins de 3 mètres du but une boule qui se situait au‐delà de cette distance au moment de l' action de jeu.
Si le but est déplacé sur un tir, c’est la position qu’il occupait avant ce tir qui doit être retenue pour vérifier la distance des 3 mètres.


Article 23 (Ter):

(Règle pour le tir et le point)
a) Le tir à la rafle est interdit. La boule du tireur ne sera bonne que si elle a touché le sol à moins d’un mètre de l’objet frappé boule ou but. Toutefois, l’adversaire a le droit de faire appliquer la règle l’avantage
b) Toute boule pointée qui déplace directement ou indirectement de plus de 1 m 50 le but ou une boule est annulée et tout ce qu'elle a pu déplacer reprend sa place initiale si marquée. Toutefois, l’adversaire a le droit de faire appliquer la règle de l’avantage


REMARQUES

 
Arbitre honoraire
Après 65 ans, tout arbitre national ou international peut demander une carte d’arbitre honoraire à condition d’avoir exercé pendant 10 ans en cette qualité.


Démission et retour :
Lorsqu'un arbitre démissionnaire ou ayant arrêté d’arbitrer pendant plusieurs années, désire reprendre du service, il faut qu’il informe sa commission d’arbitrage départementale. Cette dernière pourra proposer au Comité Directeur :
a) Soit de le réintégrer directement, après un entretien de remise à niveau, dans son corps arbitral, mais au grade inférieur à celui qu’il avait précédemment.
b) Soit lui faire passer l’examen départemental. Dans ce cas, s’il réussit, il sera directement arbitre départemental.
Dans les deux cas, il ne pourra plus prétendre à retrouver un jour son grade passé d'arbitre de ligue ou d'arbitre national.

Arbitre radié :
Tout arbitre radié ne pourra redevenir arbitre même au plus bas niveau.
Statuts de l’arbitre :
Depuis le 1er janvier 2009, l’arbitre peut bénéficier d’une protection juridique prise en charge par la F.F.P.J.P.
Il est conseillé à tout arbitre victime d’une agression physique de se rendre au service des urgences afin de se faire délivrer un certificat médical et de déposer plainte auprès de la Police ou
Gendarmerie. Un rapport circonstancié sera adressé par voie hiérarchique au siège de notre Fédération.
Le seuil de déclenchement des cotisations sociales (URSSAF, CSG, etc.) est fixé, par année civile, quels que soient le nombre et la durée des manifestations (pour 2010 il est fixé à 5019.90 €).
Le statut juridique des arbitres est précisé aux articles L 223‐1 à L 223‐3 du Code du Sport suite à la loi 2006‐1294 du 23 octobre 2006.


Extraits Code du Sport :
« Art. L. 223‐1. ‐ Les arbitres et juges exercent leur mission arbitrale en toute indépendance et impartialité, dans le respect des règlements édictés par la fédération sportive mentionnée à l'article L. 131‐14, compétente pour la discipline et auprès de laquelle ils sont licenciés. Cette fédération assure le contrôle de l'exercice de cette mission selon les règles et procédures préalablement définies conformément à ses statuts.


« Art. L. 223‐2. ‐ Les arbitres et juges sont considérés comme chargés d'une mission de service public au sens des articles 221‐4, 222‐3, 222‐8, 222‐10, 222‐12, 222‐13 et 433‐3 du code pénal et les atteintes dont ils peuvent être les victimes dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de leur mission sont réprimées par les peines aggravées prévues par ces articles. »


« Art. L. 223‐3. ‐ Les arbitres et juges ne peuvent être regardés, dans l'accomplissement de leur mission, comme liés à la fédération par un lien de subordination caractéristique du contrat de travail au sens de l'article L. 121‐1 du code du travail. »


CONCLUSION


Tout arbitre est observé.
Plus son grade est élevé, plus il se doit de montrer l’exemple par son arbitrage rigoureux mais aussi par sa tenue irréprochable sur et hors des terrains.
Il ne doit jamais critiquer, devant témoins, les décisions prises par un autre arbitre, même s’il n’est que joueur ou spectateur.
Pour le développement de la pétanque, il doit aider à promouvoir de nouveaux talents de l’arbitrage auprès des jeunes dans les clubs.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article