392789_10150435186455822_309045820_n-copie-1.jpg     Alen COGO Éducateur (B.F.2) à l'école de pétanque de Saint-Couat (Aude), s'explique et s'excuse sur ses propos malencontreux, dans une lettre adressée à la Fédération.

     Il a du répondre de ses écrits devant le Conseil de Discipline du Comité Départemental de l'Aude. 

 

 

"La lettre de Alen cogo"

 

Objet: Non inscription au championnat de l'Aude tête à tête du 30 - 31 Mars 2013.


Pièces jointes: copie des mails envoyés, tableau des championnats départementaux avec la date limite d'inscription. 

 

Monsieur,

 

La procédure d'inscription, à un championnat Départemental ou qualificatif de Ligue au sein du comité de l'Aude, est de transmettre le numéro de licence et le nom du joueur au président de secteur qui, lui, le transmettra à la commission en charge d'organiser les championnats départementaux avant une date limite fixée.

 

Pour le championnat de l'Aude TàT des 30 - 31 Mars 2013, la date limite d'inscription était le 27 Mars 2013 à 20h.

 

J'ai envoyé le 25 Mars 2013 à 14h35 à mon président de secteur, M. Jean Pierre ANTON, un mail lui demandant de bien vouloir inscrire un joueur de mon club et moi-même.

 

Au vue des relations conflictuelles que j'entretiens avec M. Jean Pierre ANTON et mon comité, j'ai pris la précaution de faire part de ma demande d'inscription à ces deux parties.

 

Le jour de la publication, sur le site internet du comité de l'Aude, du listing et des poules, je n'ai malheureusement pu que constater que mon nom n'y figurait pas. J'ai, immédiatement, pris contact avec le président du CD 11, M. Alain VALERO. Me disant que les problèmes de ce genre étaient gérés par la commission des championnat, j'ai joint MM. Williams CZEKATA et Jean Pierre BOULET. De ces conversations téléphoniques en sont ressorti des remises en cause sur ma manière d'inscrire et sur ma bonne foi.

 

Ils n'ont, donc, en aucun cas procéder à un nouveau tirage en prenant en compte mon inscription. Ils se sont justifiés en me disant que les règlements FFPJP ne donnaient pas la possibilité d'effectuer un tirage pour rectifier des oublis ou erreurs commises.

 

Après plusieurs vérifications sur l'exactitude des adresses courriels de M. Jean Pierre ANTON et du comité départemental de l'Aude, je me suis rendu compte que mon inscription était bien parvenu aux bonnes adresses mais qu'elle n'avait pas été prise en compte. Ce que je ne comprends pas, est que j'ai toujours utilisé ces adresses email pour communiquer avec ces deux instances. Mais cette fois ci aucune communication n'a été possible...

Je constate quand même qu'un joueur de mon club, que j'ai eu inscrit la veille de la clôture des inscriptions à quant à lui pu participer au championnat sans aucun soucis.

 

De ce fait, je n'ai pas pu bénéficier de mon droit, en tant que licencié de la FFPJP, de participer à un championnat départemental. Je souhaite donc que les gens qui ont porté atteinte à mes droits et mes chances de faire un résultat, assument la faute qu'ils ont commise.

 

Les relations externes, au milieu de la Pétanque, ne doivent pas impacter sur les décisions et actions sportives. Je ne vois donc aucune raison pour laquelle mon inscription n'aurait été prise en compte cette fois ci.

 

Depuis cette date, j'ai proféré des propos à leur égard, sous l'effet de la colère et du mépris dont j'ai été victime, ce qui à l'heure actuelle me vaut, malheureusement, une convocation en commission de discipline pour : "Ecrits, publications ou paroles dites en public dans le but de nuire à la fédération, aux ligues ou comités, ou pouvant porter atteinte au bon renom de la pétanque et du jeu provençal, ou de ses dirigeants.". Je regrette tout ces dires mais malheureusement le mal est fait.

 

Dans l'attente d'une réponse de votre part, en espérant que vous prêterez la plus grande attention à mon courrier, je vous prie, Monsieur, d'agréer l'assurance de mes sincères salutations.

 

 

Alen COGO - BF2

 

Club Bouliste Saint Couatais 

 

«Educ.Naute.Infos ne peut que féliciter les excuses de Alen COGO, et souhaiterez le "Méa Culpa" des personnes qui ont provoquer ce conflit qui ternit une fois de plus l'image de la pétanque et de ses dirigeants».

 

Vos réactions dans les commentaires ↓↓↓

Retour à l'accueil