Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

QUAND LA TACTIQUE S’EMBALLE !!!

QUAND LA TACTIQUE S’EMBALLE !!! 

 


 

 

Bonjour à tous,

 

Voilà bien un sujet où le joueur de boules est intarissable.Chacun des protagonistes voulant emporter la décision sur l'autre. Cependant la tactique de jeu est relativement universelle et c'est là, que l'observation, la réflexion et les nombreuses des expériences accumulées jouent un rôle très important.

A ce propos, je vais vous conter une anecdote pour vous montrer comment, un enchainement de faits mal gérés, peut conduire à une défaite inattendue.

A la fin de l’année 2012, nous sommes allés faire le national de Bar le Duc avec une équipe de copains. Nous avons perdu au second tour, l'une de ces parties que l'on qualifie souvent "d'imperdables".

Nous menions en effet sur le score de 12 à 3 et rien ne semblait pouvoir nous inquiéter.
A l'avant dernière mène, notre position nous interdisait de tirer. Mon partenaire décida néanmoins de tirer sa dernière boule. Celle que l'on nomme souvent "la boule de trop".
Il la manqua.
A cet instant, nous n'avions plus de boules en main et l'équipe adverse en possédait encore deux. Le milieu qui en possédait encore une,  décida d'attaquer la plus proche de nos boules et réalisa un inattendu ciseau - carreau qui nous valu d'encaisser une mène de 6 points.
La mène suivante l'adversaire plaça un assez joli point de coté que je perdis loin derrière.
Nous avons décidé de tirer et manqué l'objectif.

Il nous restait alors quatre boules en main.
Cette situation imposait de limiter la remontée de l'adversaire.
Il était impératif de détruire les points potentiels de l'adversaire.
Mais notre milieu qui n'avait pas évacué la déconvenue de la mène précédente s'y refusa.
Nous avons repris les points et subis le feu de leurs frappes.
Le calcul a été vite fait: " 9 plus 4 égal 13 "
La conséquence de cet imbroglio et de cet absence de dialogue fût que nous primes dix points en deux passes et que la partie fût perdue.

Attention, ne vous trompez pas!
Mon but n'est pas ici d'incriminer qui que ce soit!

Nous sommes ici tous fautifs et coresponsables.
- Moi le premier, qui ai laissé tirer mon partenaire alors que je trouvais cela beaucoup trop risqué. Comme je le dis souvent, il faut  parfois " faire le dos rond " et abandonner la marque.
- Mon camarade, qui passé de milieu à tireur de tête, a sans doute voulu trop en faire sur le coup en décidant de frapper une boule délicate à enlever,  placée juste derrière le bouchon.
Notre milieu, manquant  de sérénité, qui nous a conduits à commettre la boulette de trop.

La morale de cette histoire est que l'équipe doit accorder sa confiance à l'un des joueurs pour conduire le jeu. C'est encore plus vrai quand on construit une équipe à l'occasion d'un déplacement et que l'on pas l'habitude d'évoluer ensemble. Ce devrait être de préférence le milieu où le pointeur qui prenne en charge la tactique de jeu et il faut alors que chacun se tienne à cette décision et respecte ses choix. C'est la seule façon de mener le jeu de manière cohérente et de favoriser la réussite de l’entreprise. Il faut bien être conscient que l'erreur tactique fait partie intégrante de la pétanque, car même les champions en commettent.

Alors faisons preuve de modestie et de tolérance pour celui qui endosse cette responsabilité
A bientôt mes chers lecteurs pour une prochaine contribution.
RETROUVEZ LA PATTE ET LA GOUAILLE DE L’AUTEUR DANS L'OUVRAGE:
" PÉTANQUE, QUAND TU NOUS TIENS! "

Merci pour votre soutien,
Frédéric NACHIN

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Yves BOULAY 16/10/2013 09:36

Tout ceci sera encore plus vrai avec les nouvelles stratégies de jeu développées en jouant à "La Nouvelle Pétanque". Avec 3 boules de trois différentes valeurs, une erreur de stratégie peut avoir
de grandes conséquences sur le score d'une simple mène !