Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Zoom sur l'harmonisation des Championnats...

Souhaitée, discutée, débattue, programmée, repoussée etc, l’harmonisation  du calendrier et du mode de qualification aux Championnats de France a fait dernièrement un bond en avant certain, avec une mise en application dès 2015 grâce au travail du Conseil National des Ligues.

FRANCE BEAUCAIRE 2011 demi-finales et finales 101
Structurée en Comités Départementaux et en Ligues, et avec presque autant d’exigences ou de contraintes que d’entités locales, la F.F.P.J.P. travaille chaque année à l’harmonisation de son calendrier et de ses règles. Créé en 2000, le Conseil National des Ligues a justement pour principale mission de faire converger le fonctionnement de chacun des organes déconcentrés de la Fédération.
 
« Lors de nos dernières réunions, nous sommes parvenus à d’importantes avancées en ce qui concerne nos modes de qualifications aux Championnats de France. Nous avons ainsi proposé au Comité Directeur Fédéral, qui l’a validé, que les méthodes de qualifications ‘open’ quelles qu’elles soient, deviennent interdites à compter de 2015. Des qualificatifs spécifiques départementaux ou des championnats départementaux pour les championnats de ligue seront donc désormais obligatoires.
Nous avons également fait une proposition, elle aussi validée, afin que plus aucun qualificatif pour les Championnats de France ne puisse avoir lieu l’année précédent l’échéance.
Ce sont des progrès essentiels qui vont dans le sens de l’équité sportive. Chaque pas fait dans cette direction amène les divers dirigeants à prendre de plus en plus conscience de la nécessité de cette harmonisation» souligne Daniel Bruand, rapporteur du Conseil National des Ligues.
Bien que l'harmonisation sur tout le territoire ne soit pas encore effective, certaines Ligues ont réussi à réaliser cette harmonisation en leur sein même. Au nombre de 23 au total, le travail de chacune des Ligues ne peut pas être évoqué dans un seul et même article, suivent donc quelques exemples parmi la longue liste d’initiatives en cours, initiées par les Présidents de Ligues.
 
« Depuis 2012, la Ligue Midi-Pyrénées applique une date unique pour chaque catégorie de championnat dans les huit départements qui la composent. Bien entendu, cela n’a pas été facile à mettre en place, mais aujourd’hui tout le monde y trouve son compte. Par exemple au moment d’établir le calendrier des concours départementaux, chaque Comité sait qu’à telle date il y a le championnat dans telle catégorie pour toute la Ligue, et il est donc plus aisé de fixer les concours » précise Alain Garcès, Président de la Ligue Midi-Pyrénées.
 
La Ligue du Centre, présidée par Jean-Paul Chappe, et composée de 6 comités départementaux, vient elle aussi en 2014 de généraliser les dates et les catégories de championnats dans toute la Ligue. « Il a fallu plusieurs années pour convaincre tout le monde dans ma Ligue mais nous y sommes parvenus. Mais d’une façon générale, on sent chez mes collègues présidents de Ligues une réelle volonté d’y arriver » souligne-t-il.
 
La Ligue Pays de la Loire que préside Daniel Bruand est dans le même cas. « Nous appliquons un calendrier unique qu’il s’agisse de la catégorie, de la formation etc dans nos 5 Comités Départementaux. Depuis toujours en ce qui concerne les Pays de la Loire, la qualification à la Ligue est soumise à une épreuve qualificative départementale » affirme-t-il.
 
« Dans notre Ligue l’harmonisation des dates et des catégories est effective depuis les années 1980. Joseph Cantarelli en était alors le Président. Cette excellente mesure n’a bien évidemment jamais été remise en cause par ses successeurs jusqu’à moi-même aujourd’hui » confie Karine Schmitt, actuelle Présidente de la Ligue Lorraine.
 
« Au final, nous pouvons dire que de réels efforts ont été accomplis dans le but d’une harmonisation. Toutefois, actuellement, bien que ce soit un objectif, il demeure difficile d’obtenir une harmonisation totale des dates entre les Ligues. De trop nombreuses et importantes disparités liées notamment aux conditions climatiques, aux équipements sportifs ou encore au nombre des effectifs et à la taille des différentes Ligues subsistent. J’ajoute que le Jeu Provençal n’est pas développé uniformément en France et cela implique des dates supplémentaires dans les zones où les pratiquants sont nombreux. Ce sont autant d’obstacles à une homogénéisation de nos calendriers » conclut Lucette Coste, Présidente du Conseil des Ligues.
Infos F.F.P.J.P.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article