10888448_767071266714777_1173543823226727804_n.jpg

PANIQUE AU COMITE DE PETANQUE DE LA GUYANE

UNE ASSEMBLEE GENERALE A HAUTE VOLTIGE...

LA PETANQUE GUYANAISE AU POINT MORT

L'HEURE EST GRAVE...

L’Assemblée Générale du Comité de Pétanque de la Guyane n’a jamais été aussi folklorique que ce mercredi 7 janvier à Sinnamary à la rue du Calvaire. Calvaire, c’était bien le cas de le dire... Du grand jamais vu !!! Trois clubs présents sur les 10 dans l’assistance et sept membres du comité directeur dont 3 membres qui siègent également à la Ligue Antilles-Guyane de pétanque. La réunion débute sous les coups des 17h25, le Président souhaite la bienvenue à l’assistance et poursuit par son mot. La tension est plus que palpable entre les membres du Comité et le Président. Avant de poursuivre, un dirigeant de club fait remarquer au Président que le comité ne semble pas viable, de faire un petit point sur le nombre de membres qui siègent au comité, et sur le nombre restant, et aussi de toutes les démissions enregistrées en amont. Indécis et perdu par cette question le Président essaie de se dissuader que la situation est tout à fait normale. A noter qu'il a dû assurer lui-même le secrétariat de cette assemblée, personne n’ayant accepté d’assurer ce poste.

D’après les textes, le comité en place n’est pas viable comme le dit l’article 15 des statuts de la FFPJP (art. 15 comité directeur : Si les deux tiers des postes du Comité Directeur sont vacants pour quelque motif que ce soit, les membres restants sont démissionnaires d’office. Il sera procédé au renouvellement complet du Comité Directeur, dans les deux mois à compte de la date de ce constat). Cet article a été lu dans son intégralité par un dirigeant de club. L’heure est grave… on bafoue les règlements et on est plus dans la logique statutaire rétorque un responsable de club au vu de l’article.

Le président bafouille ne sait pas trop quoi répondre et d’un ton hésitant passe sur cette intervention et continue sa réunion. En deuxième lieu, ce même dirigeant lui demande de bien vouloir rajouter à son ordre du jour, la nomination de deux vérificateurs aux comptes comme le conseillait le Président de la Ligue Antilles-Guyane lors de son dernier mail envoyé à tous les Présidents des clubs de Guyane. Toujours pas de réaction de ce dernier…

La réunion se poursuit tout de même par la lecture du bilan financier il était alors 18h40, avec une situation plus que catastrophique, vu le manque à gagner sur les derniers championnats de Ligue Antilles-Guyane et de plus pour couronner le tout une ardoise de plus de 10.000 € à apurer. Dette qui se creuse depuis trois années déjà…

Les rapports de la commission sportive et de discipline n’ont pas été réalisés à cause des démissions des deux responsables respectives. Le rapport de la commission arbitrale n’a été qu’une leçon de morale envers les présidents, malheureusement sans fondement. On attendait plutôt un compte-rendu annuel d’activités, de sessions, de formations, perfectionnements ou encore une remise à niveau destinés aux arbitres, mais malheureusement ce responsable n’a rien réalisé durant toute cette année. Il s’est cantonné à son poste de responsable de commission uniquement, comme à l'accoutumée. Tel qu'un membre du comité n'a pas manqué de le signaler.

Nous passons ensuite au remplacement des deux membres démissionnaires. Aucune candidature… Hélas pas l’ombre d’un candidat qui se présente.

Le président passe alors au prochain point, le calendrier de la saison sportive 2015. Nul ne comprend pourquoi vouloir s’entêter a démarré une saison, en sachant qu’il n’y a aucune ressource financière nécessaire pour palier au poste de dépenses des déplacements aux Championnats de Ligue et de France. Certains demandent alors de faire l’impasse sur les Championnats de Ligue Antilles-Guyane d’autres sur une année sabbatique. Le président toujours dans son petit monde irréel, anesthésié, impuissant, inconscient, balbutiant, se nichant encore de plus belle dans son calendrier avec toute la problématique connue…

La suite de la réunion n’a pu se tenir, l’assistance toujours aussi stupéfiée n'arrive pas à comprendre que les dirigeants du comité puissent continuer dans cette lignée la réunion, alors que l’article 15 n’étant pas respecté et que surtout qu’il n’y a pas de trésorerie pour aborder la saison 2015.

Puis c'est alors le clash, deux autres démissions au sein du comité sont enregistrées verbalement, au fur et à mesure le peu de monde présent, s’en alla à l’extérieur figé sur le perron de la salle de réunion, cherchant à interpréter cette insistance du président à rester en poste, il se retrouve seul aux commandes…

Il est alors 20h10 quand le président quitte la salle où plus personne ne siégeait, en nous abandonnant sur le perron. Les membres du comité et Présidents de clubs interpellent ce dernier alors qu’il prend la direction de sa voiture, pour lui demander enfin où en est la finalité de cette réunion. Aucune réaction seulement la fuite de sa part…

Les trois autres membres qui siègent également à la Ligue Antilles-Guyane devront démissionner de ce comité et doivent se rencontrer pour la rédaction d’un courrier au Président de la Ligue Antilles-Guyane, référant hiérarchique, pour analyse de cette situation qui est désastreuse et aussi les directives à tenir dans ce cas dramatique.

Voilà a priori plus personne ne siège dans ce comité.
Euuuuh... non ...
Ouiiii !!! le Président !!!

 

 

 

 

 

 EDUCNAUTE-INFOS 

Retour à l'accueil