Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« Ce n’est qu’un au revoir mes frères, nous nous reverrons » les commentaires des éducnautiens ...

 

Nous sommes que de simples citoyens de différents pays, qui s'expriment sans détour, avec une réalité pure, saine, et nous sommes loin d"appliquer la médiacratie. Je vous invite a lire jusqu'au bout de cet article, et vous vous donnerez certainement une autre idée, que ceux peut vous rapporter les médias aux articles nauséabonds. Nos témoignages ne font pas du sensationnel, ils viennent tout simplement du cœur.

« Ce n’est qu’un au revoir mes frères, nous nous reverrons ... » Tous unis, nous avons apprécié notre séjour en ISRAËL, et nous vous le proclamons dans nos commentaires.

 

Les intervenants dans l'ordre:

* Alain JUILLA "France" en langue Française

* Manolis COUPE KALOMIRIS "Grèce" en langue Française et Anglaise

* Alain TAILLEFER "Canada" en langue Française

* Denis BENARD "Luxembourg" en Langue Française

* Benoit MARBAISE "Luxembourg" en Langue Française

* Thierry LINDAN "France" en langue Française

* Pedro SERRANO UNANUE "Espagne" en langue Espagnole et Française

* Bernard PASCAL "France" en langue Française

 

 LES COMMENTAIRES 

 

 COMMENTS 

Alain JUILLA (France)

 

 

Depuis 5 ans que je réponds présent aux invitations de la Fédération Israélienne de Pétanque, j'ai mon lot de surprises. Depuis ce 1er appel, et invitation de Avi Nativ, nos relations avec la Fédération Israélienne de Pétanque a été  plus loin, et plus profondes que des relations de pétanque. Avi Nativ, Roger Ben Zekri, Simon Berchevest, Yoram Avissar, Emil Kordova, Esther Ermoni, Noam, Rachel et Meir Siri, Shulli Shor, Shlomo Sharvit, Tuvia, ... et les jeunes Dan, Rahav, Anaël, Dolev, Aviv, Noi, Ron Lisa, Diana, Nicol, etc. et sans oublier l'infatigable, l'inusable, et unique Yoav Drai Dror, sont TOUS devenus des Amis, plus encore des FRÈRES ...

La 1ère année, en 2014, je l'avoue, nous avions avec Tania, mon épouse quelques appréhensions, suites aux annonces répétitives, dénigrantes, et nauséabondes sur l'état d'Israël par des médias à la recherche du sensationnel pour vendre leur papier. Cette sensation c'est vite dissipée par l'hospitalité de Moshé Osher "Poirier", certains comprendront, qui nous attendait à l'aéroport. Il nous emmena à Arad, où l'on passa la nuit, pour continuer le lendemain la route vers Eilat en passant par la Mer Morte, à - 420 mètres, le point le plus bas de notre vieille Terre, et le Désert du Néguev... SUBLIME à rester bouche bée. J'ai aussi rencontré des gens merveilleux, qui m'ont fait aimer ce pays. Suite à la visite de Jérusalem, une ville chargée de vibration que même une personne athée ne restera pas insensible, nous avons été reçu au Ministère du Tourisme, où l'on nous a remis des diplômes d'ambassadeur. Cette distinction, je me suis promis de l’honorer... 

En 2015, invité par les parents de Moshé, nous avons apprécié, la vie des Israéliens, et surtout nous avons trempé les pieds dans la Mer Morte. Sans compter la visite pour la 2ème année consécutive de Jérusalem, ville carrefour de toutes les civilisations et de toutes les religions. Comme pour la 1ère année j'avais transmis aussi l'invitation à Rémy Galleau, ce qui lui permettait de remporter pour la 2ème fois consécutive le Tournoi International de Eilat. Au total 7 personnes nous accompagnaient Tania et moi.

En 2016, j'emmenais avec moi un groupe d'une vingtaine de personnes, et nous avons eu l'honneur de visiter la Knesset, en supplément de Jérusalem. J'étais très heureux de faire partager une fois de plus tous les bons sentiments que j'ai pour ce pays, avec le Club de Buffebiau, et deux Conseillers Départementaux de la Haute-Garonne. A la veille de notre départ, la Fédération Israélienne, m'a fait une GROSSE SURPRISE, en l'honneur de mon Père, Grand-Père, Grand-Mère et Oncle. Mon émotion fût si grande que je n'ai pu retenir mes larmes. Roger, Ben Zekri, Avi Nativ, Yoav Drai Dor, Emil Kordova, Tuvia, Esther, Zaki, etc. m'ont dit une phrase qui m'a touché a jamais: "Tu es de la famille..." Je suis revenu au mois de Juin pour faire une formation d'arbitre, et participer au Tournoi de la Méditerranée, avec là aussi un petit groupe groupe de 7 personnes, dont 4 jeunes de l'école de Buffebiau. Inutile de vous raconter quel fût mon plaisir de revenir voir mes Amis , mes Frères.

En 2017, toujours crescendo, je venais avec mes sœurs et beaux frères, et en l'honneur de ma famille nous avons eu droit à la visite de Jérusalem, avec le mémorial de Yad Vashem... Je peux vous assurer que vous ressortez très bouleversés, avec la gorge serrée et le cœur meurtri en vous disant "Plus jamais ça... Là aussi une dizaine de personnes étaient invitées suite à mes propositions à la Fédération Israélienne " Nous avons aussi visité toujours avec notre guide et Ami Yoav, Nazareth, le Mont des Béatitude, le Lac de Tibériade, Capharnaüm, le Golan. Que des souvenirs impérissables, avec notre Guide, que dis-je, notre Ami, mais encore, notre Frère Yoav.

Pour cette année, j'avais la charge, en tant qu'ambassadeur de faire venir plusieurs pays dont quelques nouveaux, tels que la Grèce, le Canada, l'Espagne, l'Ukraine, le Luxembourg, etc. Comme je l'ai dis, redis, Israël est gravé dans mon cœur, et cette petite flamme restera allumé au fond de mon cœur pour tous mes "Frères" d'Israël, jusqu'à l'éternité... Avec l'ensemble des EDUCNAUTIENS, après avoir organisé, une formation de pétanque aux jeunes de Lod, nous avons visité toujours avec Yoav "Tonton Yoyo", Césarée, et Saint Jean d'Acre", et nous avons été une fois de plus conquis par ce pays baigné dans l'histoire de notre humanité et de notre civilisation. Je finirais par cette merveilleuse décision de l'état d'Israël et du royaume de Jordanie. Actuellement, ces 2 pays construisent à cheval sur la frontière, proche d'Eilat, un aéroport commun. Quelle belle initiative, qui démontre à l'ensemble de nos Terriens une preuve de paix, mais cette info n'apparait pas dans les journaux. Cela me donne l'occasion de faire un parallèle. Que tous les hommes, et les femmes devraient prendre modèle, au lieu de jalouser, et qu'il se réunissent pour construire un monde nouveau et meilleur, au lieu de se disputer, un droit, un terrain, une idée, etc., et voire même dans le sport.

Voila 5 ans que je foule chaque année la Terre Sainte, et je me dis qu'elle chance, quel bonheur de retracer, une histoire chargée depuis des millénaires.Voila que depuis plus de 5 ans, je côtoie mes Amis et Frères Israéliens, et mon cœur ne cesse de se remplir de joie. Depuis 5 ans, j'ai exécuter, entretenu mon rôle d'ambassadeur, et j'ai réussi à faire venir plus d'une 70 personnes qui ont été conquises comme moi par Israël et les Israéliens.  

Croyez-moi, n'écoutez pas toutes ces infos erronées, et abjectes par ces médias qui n'ont que pour objectif, faire du sensationnel, pour se gaver ... Je vous invite a visiter Israël, et je vous invite aussi a prendre comme Guide Yoav Drai Dror, qui vous fera vivre comme si vous étiez les pages d'histoire, avec une pointe d'accent du Sud de la France. 

 

 

 

 

Manolis COUPE KALOMIRIS (Grèce)

 

 

At the very edge of the Red Sea, Eilat offered us a unique experience, one that will stay with us for a long time and one that we will definitely look forward to repeating in the coming years .
Our two full days of high level Petanque competition were perfectly organized, every detail carefully considered.  When one  of us got slightly injured the nurse was right away there, to care for our player.  When we lost a boule we received a replacement set . We got cold water, food, playing info, scores, updates, everything and anything players could need, directly on the playing courts. What more can you ask for? If not perfect, it was pretty darn close.
Playing next to palm trees with the gentle sea winds upon us only made things that much better. If, as a player, the pressure of the games would get too much at times, a look afar to the horizon would give you the right context to get your creative mind working again and get your inner calm reclaimed .
The tournament itself was true to its declaration as a top international competition, gathering multiple skilled players. It was truly a great joy for us to be in such great company. The host and everyone involved made us players feel at ease and ready to compete at a high level.
For us Greeks that came here, we can aspire greatly from all we have seen. All in all, besides it being a  learning experience we deem very valuable, we had a blast taking part in it.
Big thanks are in order for including us in this amazing competition…

Au bord de la mer Rouge, Eilat nous a offert une expérience unique, qui restera longtemps chez nous et que nous aurons certainement hâte de répéter dans les années à venir.
Nos deux journées complètes de compétition de haut niveau de pétanque ont été parfaitement organisées, chaque détail soigneusement étudié. Quand l'un d'entre nous a été légèrement blessé, l'infirmière était là pour s'occuper de notre joueur. Quand nous avons perdu une boule, nous avons reçu un set de remplacement. Nous avons eu de l'eau froide, de la nourriture, des informations de jeu, des scores, des mises à jour, tout et tout ce dont les joueurs ont besoin, directement sur les terrains de jeu. Que peux tu demander de plus? Si ce n'est pas parfait, c'était sacrément proche.
Jouer à côté des palmiers avec les vents doux de la mer sur nous a seulement fait des choses bien mieux. Si, en tant que joueur, la pression des jeux prendrait trop de temps en temps, un coup d'œil à l'horizon vous donnerait le bon contexte pour que votre esprit créatif fonctionne à nouveau et récupère votre calme intérieur.
Le tournoi lui-même était fidèle à sa déclaration comme une compétition internationale de haut niveau, rassemblant plusieurs joueurs qualifiés. C'était vraiment une grande joie pour nous d'être en si bonne compagnie. L'hôte et toutes les personnes impliquées nous ont permis de nous sentir à l'aise et prêts à concourir à un niveau élevé.
Pour nous les Grecs qui sont venus ici, nous pouvons aspirer grandement à tout ce que nous avons vu. Dans l'ensemble, en plus d'être une expérience d'apprentissage que nous jugeons très utile, nous avons eu une explosion de participer à cela.
Un grand merci pour nous avoir inclus dans cette incroyable compétition ...

 

 

Alain TAILLEFER (Canada Québec)

 

 

École de Pétanque du Québec

Pour l’initiation et le développement de la Pétanque

 

Eilat 2018

ou

Lorsque la réalité surpasse les attentes

 

L’EPQ avait l’honneur d’être invitée par l’association ÉDUCNAUTE pour le tournoi international de pétanque d’Eilat (Israël). C’est en compagnie de Kassandra Dufresne (Kassou), représentante de la nouvelle génération de boulistes québécois, que nous y avons participé.

 

Comme cet évènement était le premier en importance auquel nous étions conviés, nous l’anticipions avec quelques appréhensions. Cependant, dès les premiers instants suivant notre arrivée, ces craintes se sont évanouies comme par enchantement. L’accueil chaleureux qui nous fut réservée par le groupe d’Éducnautes fit que nous nous sommes sentis immédiatement entourés par des amis de longue date.

 

Tenter de résumer en quelques lignes toutes les impressions et souvenirs extraordinaires qui resteront gravés à jamais dans ma mémoire me semble impossible. Je n’ai qu’à repenser aux visites en des lieux où naquit la civilisation humaine, à la tenue d’un tournoi relevé et réglé au quart de tours, aux repas où on nous présentait la gastronomie locale en de multitude plats et à ces contacts chaleureux et généreux d’un peuple qui a survécu à une histoire millénaire pleine de conflits pour me dire que quelques mots ne rendront pas justice à ce que je ressent après ce voyage.

 

Le résultat que nous avons obtenu lors du tournoi me semble honorable, ayant terminé 69e sur plus de 103 équipes inscrites. Se déroulant sur les bords de la mer rouge, cette compétition a donné lieux à des rencontres de haut niveau auxquelles nous sommes fiers d’avoir participé. Le cadre enchanteur des lieux valait à lui seul le coup d’œil.

 

Mais aussi important furent les visites en ces lieux que je n’avais connus que par les livres ou des reportages. En tant que nord-américain, j’ai conscience que notre histoire n’a débuté qu’au 17e siècle. Alors fouler ces sites vieux de plus de deux millénaires et prendre conscience de toute la richesse historique qui s’y rattache fut une expérience hors du commun. Grâce à un guide chevronné en la personne de Yoav Drai-Dror, il fut possible de suivre presque à la trace toute l’histoire d’Israël et de son peuple.

 

Je tiens à remercier sincèrement le groupe ÉDUCNAUTE de m’avoir donné l’occasion de vivre une expérience inoubliable. Ces quelques jours passés en votre compagnie m’ont confirmé l’importance de l’existence de cette association vouée au développement de la pétanque auprès des jeunes.

 

Au plaisir de tous vous revoir prochainement,

 

Alain Taillefer,

Directeur, École de Pétanque du Québec

 

 

Denis BENARD et Benoit MARBAISE (Luxembourg)

 

 

Séjour Israël

Que dire de ce magnifique pays où nous sommes allés disputer un tournoi de pétanque avec une organisation millimétrée ... Que du bonheur , du soleil la mer à quelques pas des terrains il y a vraiment pire comme terrain de jeu. L'accueil de ces gens hyper sympathique, souriants même dans la défaite.

Et pour couronner le tout une visite à Jérusalem , guidée par l ami de tous Yoav Un grand merci à Alain Juilla pour nous avoir invité,jamais je n oublierai ce voyage.

Dénis

 

Un séjour magnifique avec une organisation exemplaire,des gens chaleureux un temps idéal.Une expérience inoubliable,hâte d’y retourner et encore merci à tous ...

Benoit

 

 

Thierry LINDAN (France)

 

 

ISRAËL ET MOI UNE HISTOIRE DE CŒUR

 

Tout a commencé en Juin 2015 quand sont venus en France et plus précisément à Castelginest des jeunes filles de l’équipe Espoir féminine encadrées par Roger Ben Zekri, Esther et Noam Seifer .

J’ai pu constater le sérieux de ces jeunes  et des liens d’amitié ce sont liés.

Fin 2015, Alain Juilla m’informe que je suis invité avec ma compagne à me rendre en Israël , pour participer au tournoi International d’ Eilat , c’est donc constitué d’un groupe de 20 personnes que nous nous sommes rendus là-bas .

Nous avons été accueillis de superbe manière par un diner chez Esther avec les autres membres de la fédération ( Avi Nativ, Emil , Tuvia, Zaki , Rachel , Shuly)

Par le biais de Yoav Drai Dror , nous avons pu visiter Jérusalem, Jaffa, Tel Aviv , apprendre à connaitre l’histoire d’ Israël , participer au tournoi International et repartir avec des souvenirs pleins la tête mais surtout nous avons rencontré des personnes formidables et des liens se sont tissés entre nous .

Juin 2016 nous avons été invités avec 4 jeunes de notre école de Pétanque au tournoi de la Méditerranée de ASHDOD et avons fait quelques visites comme la forteresse de MASSADA et la mer Morte. Ensuite ce sont les jeunes israéliennes qui sont venues en France accompagnées de Noam Seifer et Sivan Siri .

Juin 2017 , avec Alain Juilla nous avons durant une semaine fait des entrainements avec  5 jeunes du club de GANEY AVIV ( LOD ) , cher à notre ami Yoav Drai Dror vu que c’est lui qui s’en occupe ( étaient présents Nicole et Diana, Noi , Shai et Amit ) , là ce fut à notre tour de leur faire visiter un peu notre belle région du Lauragais .

Fin Novembre Alain m’informe que je suis à nouveau invité à Eilat au mois de Mars 2018, et bien croyez moi ou non, il me tardait vraiment de retrouver toutes les personnes avec qui je suis en relation durant toute l’année via les réseaux sociaux. Pour le tournoi j’ai demandé à jouer avec Noi Korsunsky pour la bonne et simple raison que lorsqu’elle est venue en France je lui avais promis de faire un concours avec elle, ce fût un régal !

Un superbe séjour vient de se terminer avec les visites de CESAREE et SAINT JEAN D’ACRE ainsi qu’un repas typique dans un village DRUZE qui s’est fini avec quelques morceaux joués à la flute et au luth par le patron.

Cette année de nouvelles nations étaient présentes comme le QUÉBEC ( Alain et Kassandra) , le Luxembourg( Benoit et Denis ), l’Espagne ( Edgar , Samuel , Fernando , Jose Felix ) , la Grèce ( Manolis , Yannis, Kostas …) des personnes formidables que j’espère revoir .

J’ai pu constater cette année que le niveau de l’International est drôlement monté au niveau de la qualité des joueurs.

Pour clôturer ce séjour, ce fut la traditionnelle petite croisière sur la mer rouge, passant au ras de Dolphin Reef et d’une croisière de l’Armée Israelienne . J’ai eu une grande émotion quand avant de partir Roger m’a dit à l’année prochaine.

Alain, je ne te remercierais jamais assez car sans toi je n’aurais pas pu vivre tous ces instants magiques.

Thierry

 

 

Pedro SERRANO UNANUE (Espagne)

 

 

 

Petanca, Israel, Mar Rojo, extraño maridaje a primera vista. Pero es la combinación perfecta. Imaginemos por un momento la escena. Una playa a orillas del Mar Rojo, justamente donde se funde el desierto del Neguev con el mar. Unos terrenos de petanca y más de 200 personas de 14 nacionalidades distintas hermanadas por un deporte. La Petanca.

Cuatro días en un entorno como es la ciudad de Eilat, un oasis de belleza y confort, en medio del desierto. Cuatro días en los que la convivencia, entre nacionalidades, razas y credos, unidas por un deporte es algo inolvidable.

Pero no todo es la competición, es algo más, es la hospitalidad del pueblo israelí. Desde que aterrizas en el aeropuerto de Ben Gurion, la Federación de Clubes de Petanca de Israel, te recibe con las manos abiertas. Durante el traslado a la bella ciudad mediterránea de Netanya donde se concentran los participantes antes de partir para Eilat, descubres una ciudad moderna, dinámica. Donde puedes respirar ese aire salobre, limpio, pasear por Independence Square, por  la calle Herzl, o por su preciosa playa Sironit.

Después, al día siguiente de la llegada a Tierra Santa, emprendemos el viaje a Eilat, una ruta de 370 kilómetros, que prácticamente atraviesa el Estado de Israel de norte a sur. A cada kilómetro que avanzas, el paisaje va cambiando, del fértil norte al desierto del Neguev (Desierto que también es fértil, pero sólo en las plantaciones que milagrosamente salpican el paisaje, donde se cultivan hortalizas, frutas y dátiles), y se observa un caleidoscopio de tonos ocres, típicos del desierto.

Tras pasar cerca del Mar Muerto, y seguir atravesando el desierto, por una magnífica carretera, llegamos a la perla del desierto: Eilat. Rocas ígneas (Granito rojo que da el nombre al mar) y metamórficas, piedra arenisca y piedra caliza; montañas de hasta 892 metros sobre el nivel del mar; amplios valles, como el Arava, y la orilla del mar en el Golfo de Aqaba. Una playa  de aguas cristalinas, con tonos turquesas, en la que se refleja el sol. Una ciudad plagada de comodidades, que si no fuera por la latitud y longitud en la que se encuentra, uno cree estar en una playa del caribe o del pacífico.

Comienza la competición. En primer lugar el tiro de precisión, donde los participantes van demostrando su técnica y precisión. Y finalmente la competición de dupletas. Esa competición en la que todos quieren participar, llegando a realizar más de 8.990 km, como es el caso de los representantes canadienses, para poder disfrutar del deporte de la petanca en tan bello paraje.

La competición transcurre dinámicamente, se ven caras de concentración, preocupación, alegría  por la victoria y alguna cara pensativa al no ganar su enfrentamiento. Pero el semblante que predomina es el de la felicidad. Ese rostro que mostramos cuando nos encontramos en buena compañía, esa hermandad que nace del corazón, que es amor fraterno.

Para el descanso y solaz de los jugadores, la Federación Israelí, nos preparó la estancia en el Hotel Astral Villaje. Donde aparte del nivel de las habitaciones (bungalows), se disfruta de una restauración insuperable, con comida típicamente israelí.

Tras la emotiva entrega de premios al final de la competición, paseamos por la bella ciudad, unos haciendo compras de los diversos “souvenirs”, otros  cultivando las amistades recién hechas. Y finalmente tras la cena, la ceremonia de clausura de la competición, donde Emil Kordova, Avi Nativ, Roger Ben Zikri y Yoav Drai-Dor, nos colman de atenciones, regalos y recuerdos por nuestra participación.

Regresamos a Netanya, es el día de la partida hacia nuestros países, nuestras casas, a reunirnos con nuestras familias, pero estamos tristes. Tristes porque un trocito de nuestro corazón se queda en Israel. Pero a su vez estamos esperanzados, ilusionados por volver el año que viene, a reencontrarnos con nuestros amigos, y practicar el deporte que amamos: La Petanca.

Solamente resta agradecer desde el fondo de mi corazón, a todos los participantes y en especial a los miembros de la Federación de Clubes de Petanca de Israel, la oportunidad de poder haber vivido esta experiencia inolvidable. La oportunidad de conocer un país maravilloso, de conocer un pueblo hospitalario, y sobre todo: Hacer que por medio del deporte, uno se quede enamorado de Israel. GRACIAS.

 

Pétanque, Israël, Mer Rouge, étrange mariage à première vue. Mais c'est la combinaison parfaite. Imaginons la scène pour un moment. Une plage sur les rives de la mer Rouge, juste à la rencontre du désert du Néguev et de la mer. Un terrain de pétanque et plus de 200 personnes de 14 nationalités différentes rejointes par un sport. La pétanque
Quatre jours dans un environnement tel que la ville d'Eilat, une oasis de beauté et de confort, au milieu du désert. Quatre jours où la coexistence, entre nationalités, races et croyances, unis par un sport est quelque chose d'inoubliable.
Mais tout n'est pas la concurrence, c'est autre chose, c'est l'hospitalité du peuple israélien. Depuis votre arrivée à l'aéroport Ben Gourion, la Fédération des Clubs de Pétanque d'Israël vous accueille à bras ouverts. Pendant le transfert vers la belle ville méditerranéenne de Netanya où les participants se rassemblent avant de partir pour Eilat, vous découvrez une ville moderne et dynamique. Où vous pouvez respirer cet air pur et saumâtre, promenez-vous sur la place de l'Indépendance, le long de la rue Herzl, ou à travers sa belle plage de Sironit.
Puis, le lendemain de l'arrivée en Terre Sainte, nous nous engageons le voyage à Eilat, une route de 370 kilomètres, qui passe pratiquement par l'Etat d'Israël du nord au sud. Chaque kilomètre vous progressez, le paysage change, le désert au nord fertile du Néguev (désert qui est aussi fertile, mais seulement sur les plantations dot miraculeusement le paysage où les légumes, les fruits et les dates sont cultivées), et voit un kaléidoscope de tons ocres, typique du désert.
Après avoir passé près de la mer Morte, et continué à travers le désert, le long d'une route magnifique, nous atteignons la perle du désert: Eilat. Roches ignées (granite rouge qui donne le nom à la mer) et métamorphique, grès et calcaire; des montagnes atteignant 892 mètres d'altitude; de larges vallées, comme l'Arava, et le littoral du golfe d'Aqaba. Une plage aux eaux cristallines, aux tons turquoise, dans laquelle le soleil se reflète. Une ville pleine de commodités, que si ce n'était de la latitude et de la longitude dans laquelle elle se situe, on croit être dans une plage des Caraïbes ou du Pacifique.
La compétition commence. Tout d'abord, le tir de précision, où les participants démontrent leur technique et leur précision. Et enfin la concurrence des doublets. Cette compétition à laquelle tout le monde veut participer, atteignant plus de 8 990 km, comme c'est le cas des représentants canadiens, pour profiter du sport de la pétanque dans un si bel endroit.
La compétition se déroule de façon dynamique, il y a des visages de concentration, d'inquiétude, de joie pour la victoire et un peu de visage pensif quand ils ne gagnent pas leur confrontation. Mais le visage prédominant est celui du bonheur. Ce visage que nous montrons quand nous sommes en bonne compagnie, cette fraternité née du cœur, c'est l'amour fraternel.
Pour le repos et la détente des joueurs, la Fédération israélienne, nous a préparé le séjour à l'Hôtel Astral Villaje. Où, en dehors du niveau des chambres (bungalows), vous pouvez profiter d'une restauration inégalée, avec de la nourriture typiquement israélienne.
Après la cérémonie des récompenses émouvantes à la fin de la compétition, nous avons traversé la belle ville, quelques achats pour les différents «souvenirs», d'autres cultivant de nouvelles amitiés. Et enfin, après le dîner, la cérémonie de clôture du concours, où Emil Kordova, Avi Nativ, Roger Ben Zikri et YoavDrai-Dor, nous remplissent d'attention, des cadeaux et des souvenirs pour notre participation.
Nous retournons à Netanya, c'est le jour du départ vers nos pays, nos foyers, pour rencontrer nos familles, mais nous sommes tristes. Triste parce qu'un peu de notre cœur reste en Israël. Mais en même temps, nous sommes pleins d'espoir, impatients de revenir l'année prochaine, de retrouver nos amis et de pratiquer le sport que nous aimons: La Petanca.
Il ne me reste qu'à remercier du fond du cœur, tous les participants et surtout les membres de la Fédération des Clubs de Pétanque d'Israël, l'opportunité d'avoir vécu cette expérience inoubliable. L'occasion de connaître un pays merveilleux, de connaître une ville hospitalière, et surtout: Faire du sport, on tombe amoureux d'Israël. MERCI

 

 

Bernard PASCAL (France)

 

 

Quel séjour mes amis !!!
Première journée avec les jeunes de l'école de LOD, agrémentée par un repas concocté par les mamans des enfants de l'école (le top !).

Deuxième jour à Césarée, Haïfa et Saint Jean d'Acre. Des lieux chargés d'histoire. Repas local dans un village Druze, en musique S.V.P.

Troisième jour un peu plus éprouvant avec 5 h 00 de bus pour rejoindre Eilat, mais la traversée du désert du Néguev est inoubliable avec un passage au point terrestre le plus bas du globe (à moins 400 mètres!!!). A l'arrivée et après un petit temps de récupération, c'est la compétition de tir de précision. Toutes les Nations invitées sont représentées mais je ne m'inclinerai qu'en demi-finale contre le junior de l'équipe de France. Finalement la médaille de bronze me convient ...

Quatrième et cinquième jour compétition en doublette, système Suisse. Avec le président nous terminons 26ème sur 103 équipes et nous inclinons contre des Polonais en quart de finale du concours C (peut mieux faire !!!). Régine, associée à Piotr terminera un peu plus bas dans le classement, mais le plus important n’était pas là. L’ambiance et les liens d’amitié que nous avons trouvés valent toutes les victoires.

Sixième jour, croisière sur la Mer Rouge. On voit les dauphins. On aperçoit l’Égypte. On s'approche de la Jordanie ... accompagnés par une vedette de la marine Israélienne. Puis, l'après-midi, retraversée du désert. On dort un peu et c'est le départ... à 04 h 00 le dimanche matin. Arrivée à Toulouse sans encombre, malgré quelques sueurs pour la correspondance à Istanbul, mais bon ...

Voilà, la fête est terminée. Les lampions sont éteints mais dans les yeux brillent encore des étoiles (de David ?). Un grand MERCI à tous. Régine se joint à moi pour accorder une mention spéciale à Yoav et sa famille, mais aussi, à tous les organisateurs, du président jusqu'au plus obscur des bénévoles sans qui une telle manifestation ne pourrait pas avoir lieu.

 

 

 

 FINISSONS EN MUSIQUE 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article