Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Laurent Rougier essaie comme toujours de faire bouger les lignes pour son sport.

Boules - Orgueil (82) - Congrès du Comité Départemental de Pétanque et de Jeu Provençal, demain à OrgueilIMGP4807.JPG

Laurent Rougier essaie comme toujours

de faire bouger les lignes pour son sport.

Le Congrès prévu ce samedi à Orgueil risque d'être un peu «chaud». Le nouveau projet présenté par Laurent Rougier est loin de faire l'unanimité. Pour l'instant ...

Fort de ses 3600 licenciés (en très légère baisse de 23 personnes par rapport à l'an dernier) le Comité départemental de pétanque et de jeu provençal est un Comité qui compte dans le landernau sportif Tarn-et-garonnais. Un comité qui a connu des hauts et des bas.

Comment se présente le Congrès 2014 ?

Bien je pense. Mais il est aussi clair que cette année je m'attends à quelques attaques (sourires).

Notamment en ce qui concerne votre nouveau projet qui ne fait pas que des heureux.

On ne peut pas plaire à tout le monde, c'est sûr. Toute l'année j'entends des critiques mais je ne vois arriver aucune solution de ces mêmes personnes. Personne ne se préoccupe de l'avenir de nos disciplines. Le Comité et moi avons donc décidé de faire ce pourquoi nous avions été élus. Tout le monde me dit qu'il faut des jeunes mais les jeunes je les vois plus du côté de la sortie.

En quoi consiste exactement ce nouveau projet ?

Nous nous sommes penchés sur l'avenir de nos disciplines et sur le fonctionnement même du Comité. C'est pourquoi nous avons décidé d'embaucher deux personnes. La première le sera en contrat CAE (contrat d'accompagnement dans l'emploi) qui aura en charge le développement (communication, recherche de partenaires…) ; la seconde le sera en contrat d'avenir et sera plus spécifiquement chargée du sportif, à savoir développer la discipline chez les jeunes, dans les écoles, chez les handicapés…

Qui dit nouveau projet dit hausse du tarif de la licence.

Évidemment. Bien sûr que cela ne fait pas plaisir mais c'est pour le bien de notre sport. La licence Promotion sera augmentée de 5 € est celles des Élites de 10 €.

Pourquoi cibler telle ou telle catégorie et ne pas faire une augmentation globale ?

Nous avons estimé que les compétiteurs purs et durs devaient payer peut-être un peu plus que ceux qui sont plus dans le loisir. C'est clair qu'il faudrait, et je milite pour ça au niveau de la Fédération, que les tarifs des licences soient vraiment différents selon que vous êtes loisirs ou pas. Cela existe dans tous les sports et cela ne pose aucun problème, pas encore chez nous et je le déplore.

Le fossé ne se creuse-t-il pas entre l'Élite et la base ?

Il faut penser à tout le monde. Le championnat des clubs a été repensé et créé pour que tout le monde y trouve son compte. Le fait de passer à 6 joueurs est une obligation fédérale et ne vient pas de notre fait mais je n'ai pas l'impression que cela pose des problèmes.

Ne rêvez-vous pas d'une compétition sans argent ?

Bien sûr. La pétanque est un sport et un loisir. C'est un vœu d'avoir un jour certaines compétitions avec comme récompense une seule coupe, pour le simple plaisir du jeu.

Vous avez toujours essayé de faire bouger les lignes dans votre sport. N'en avez-vous pas un peu marre de vous heurter souvent à des murs ?

Ce n'est pas évident tous les jours mais on y arrive (sourires).

Le marché-gare est un peu vieillot et des travaux semblent envisagés.

Pas encore tout à fait. Cet outil a effectivement besoin d'un petit rafraîchissement et de quelques travaux. Nous sommes d'accord avec la Lyonnaise, autre occupant des lieux. Nous sommes actuellement en discussion avec la municipalité pour savoir ce qu'il y a lieu de faire ou pas et quand.

Ce Congrès peut-il être celui de la discorde ?

Franchement je n'en sais rien. Nous proposerons des choses, nous en discuterons. Il y aura sans doute ceux qui veulent faire bouger les choses, aller de l'avant, tirer nos disciplines vers le haut, et les autres…

Trois gros rendez-vous en 2015 !

L'an dernier, Laurent Rougier se réjouissait d'une année 2013 exceptionnelle en terme d'organisations d'envergure (Congrès fédéral, championnats du monde jeunes et féminin à Montauban et Trophée des villes à Valence d'Agen). Si l'année 2014 a été une année de transition on revient sur des bases «normales» pour 2015 avec pas moins de trois compétitions majeures au programme. Ainsi le premier week-end de juin le cours Foucault de Montauban accueillera le championnat de France de sport adapté et le dernier week-end de juin place au championnat de France triplettes ainsi qu'au championnat de France Élite féminin de pétanque. La ville de Castelsarrasin sera également de la fête puisqu'elle organisera fin juillet une étape du master de pétanque et le master jeune.

 

Propos recueillis par Laurent Lasserre
Actualités

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article